« Personne ne nous a forcés à faire médecine »

« Personne ne nous a forcés à faire médecine »

13.06.2015
Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage... La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

Dans une motion présentée au congrès du parti socialiste, des militants s’interrogent sur la nécessité d’imposer aux jeunes médecins des affectations transitoires pour lutter contre les déserts médicaux. Motif invoqué : cela servirait « à payer en quelque sorte les frais que la nation a dépensé pour eux ». La proposition a révulsé de nombreux médecins, qui l’ont fait savoir sur « le Quotidien ». Mais pas tous.  

citation
Ces études ne nous sont pas imposées, c'est nous qui les avons choisies, en connaissance de cause concernant toutes ces difficultés. J'ai du mal à comprendre que l'on puisse être contre cette mesure qui propose une affectation transitoire dans un milieu défavorisé... D'une part, en tant que médecin, on se doit d'être touché par le malheur qu'ont certaines populations, notamment rurales, qui ne peuvent trouver un médecin dans des conditions optimales, en termes de délai et de localisation. Alors que dans certaines régions, il y a 3 médecins (indépendants) dans une même rue. Est-ce raisonnable de laisser croupir certaines populations défavorisées ? 

D'autre part, cette affectation n'est que temporaire. bien que la durée de 5 ans qui avait été annoncée pendant un temps me paraît un peu longue, il serait bien de la diminuer à 3 ans. Cela permet, en plus d'assurer la continuité des soins dans les régions défavorisées sur le plan de la démographie médicale, de créer un début de dynamisme dans ces régions, notamment par la création de pôles de santé par exemple. 

Je nuancerais mes propos en concédant que la formulation faite par Mme Augier n'est pas acceptable, et qu'il y a bien assez arguments à mettre en valeur pour promouvoir cette mesure. Le milieu rural peut ne pas être attrayant, soit. Mais comment la situation peut-elle s'améliorer si personne ne prend de mesure dans ce sens ? Ne laissons pas tomber certaines populations au profit d'autres qui ont déjà bien assez de choix de médecins, nous pratiquons la médecine pour aider son prochain, pas pour se faire plaindre ou se coiffer de lauriers dorés, personne ne nous a forcés à faire médecine. (c'est bien agréable de lire certains commentaires comme ceux de Hugues S ou encore Catharsis, on se sent parfois bien seul avec de telles idées...).citation


Posté le 10 juin par B. L. (étudiant). Voir tous les commentaires sur le sujet : « Les jeunes médecins redevables à l'État ? La réponse cinglante d'une généraliste »

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
LUC L Médecin ou Interne 16.06.2015 à 02h51

« Bien bien, lumineuse idée... On les désigne comment parmi les 4000 internes en médecine générale qui sont thésés chaque année... Il y aurait 4000 déserts médicaux en France ? On prend les meilleurs, Lire la suite

Répondre
 
A.D Médecin ou Interne 14.06.2015 à 19h27

« Beaucoup parlent des déserts médicaux sans y avoir jamais travaillé...
Beaucoup d'élus crient au désert médical, ils veulent 1 voire même 2 médecins dans des communes qui n'ont même pas 500 habitan Lire la suite

Répondre
 
Brice Médecin ou Interne 14.06.2015 à 10h31

Je remplace (et installation prévue) en désert médical. Pourtant je trouve ce discours aberrant. On ne peut contraindre un médecin à l'installation là où les commerces et les services sont et seront Lire la suite

Répondre
 
C. Normal Médecin ou Interne 16.06.2015 à 10h28

« Pour prétendre à essuyer les plâtres, il faut déjà majorer d'office le tarif assurantiel ! »

Répondre
 
DC Presse/média 14.06.2015 à 09h57

Avec de tels masochistes, la destruction de la médecine a de beaux jours devant elle...

Répondre
 
Danielle R Presse/média 13.06.2015 à 18h44

Le réveil sera très dur ( en connaissance de cause, 10 ans dans un désert médical en sortie de mon internat )

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le programme santé de Fillon trouble (aussi) Les Républicains

Fillon

Y a-t-il quelque chose qui cloche dans le programme santé de François Fillon ? Ses très proches jurent que non mais, au sein des... 1

Bisphénol A, PCB... les femmes enceintes très exposées en France

femme enceinte exposition perturbateur endocrinien

Plus de 70 % de taux d'exposition au bisphénol A, 99,6 % d'exposition à au moins un phtalate, 100 % d'exposition aux pyréthrinoïdes... les... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter