Mise en cause par des médecins pour sa déclaration d’intérêts, l’économiste Brigitte Dormont réplique

Mise en cause par des médecins pour sa déclaration d’intérêts, l’économiste Brigitte Dormont réplique

Henri de Saint Roman
| 10.06.2015
  • Mise en cause par des médecins pour sa déclaration d’intérêts, l’économiste Brigitte Dormont réplique-1

Les médecins libéraux ne décolèrent pas contre l’économiste de la santé Brigitte Dormont, coupable à leurs yeux d’avoir prophétisé sur les ondes de France Culture en avril dernier que la généralisation du tiers payant entraînerait « la mort de la médecine libérale ».

Des représentants de la FMF et de l’UFML, ainsi que le médecin blogueur Christian Lehmann se sont intéressés aux nombreuses activités de Brigitte Dormont, titulaire de la chaire santé de Paris Dauphine et nommée en 2012 au conseil d’analyse économique (CAE), instance qui conseille directement le Premier ministre. Ils affirment que la déclaration d’intérêts de l’économiste, hébergée sur le site du CAE, ne mentionne pas que la chaire santé de Dauphine est parrainée par la MGEN et le groupe ISTYA.

Pas de dissimulation

Les contestataires estiment que les liens avec ces mutuelles (qui financent en partie la chaire) doivent être forts puisqu’un document interne de Dauphine (que « le Quotidien » a pu consulter) « fait état d’interactions avec la MGEN sur des questions de régulation du secteur ». Pour eux, « cette déclaration d’intérêts ne semble pas suivre les normes légales définies par le code de la santé publique, et devrait inclure les travaux scientifiques et études pour des organismes publics ou privés ».

Contactée par « le Quotidien », Brigitte Dormont réagit à ces attaques. « Sur ma déclaration d’intérêts, je précise bien que je suis titulaire de la chaire santé de Dauphine. Il suffit d’aller sur le site de la chaire santé pour lire en première page qu’elle est soutenue par la MGEN et par le groupe ISTYA. On ne peut pas dire que je cherche à dissimuler quoi que ce soit. »

Un financement légal

L’économiste précise aussi que le financement de cette chaire s’effectue « en tant que mécénat dans le cadre du crédit impôt recherche ». Dans ce cadre légal, assure-t-elle, les financeurs (la MGEN et ISTYA), « ne disposent d’aucun droit de regard sur les travaux effectués. Seul le conseil scientifique international de la fondation peut les amender ou les valider, pour des raisons scientifiques uniquement ».

Brigitte Dormont semble affectée par le tour que prennent ses relations avec le monde médical libéral depuis qu’elle en a pronostiqué la disparition. Elle précise qu’elle gagne sa vie en tant que professeur des universités, et que la chaire santé est une responsabilité qu’elle exerce moyennant « un modeste supplément de salaire. Je n’ai jamais reçu de financement d’aucun industriel du médicament ou des produits de santé, conclut-elle. Je tiens profondément à mon indépendance professionnelle et j’ai toujours agi dans ce sens. »

Quant à ses travaux pour le Conseil d’analyse économique et pour la Commission des comptes de la santé, elle précise qu’ils sont réalisés à titre gracieux.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 30 Commentaires
 
RAIVIO Médecin ou Interne 14.06.2015 à 21h40

« Une copine de lemorton ? »

Répondre
 
Etienne LB Médecin ou Interne 13.06.2015 à 16h27

L’émission a-t-elle été entendue en entier ou les réactions médicales se sont focalisées sur un propos, certes caricatural de Mme Dormont ?
Celle-ci était accompagnée d’un professeur d’économie et Lire la suite

Répondre
 
MICHEL P Autre Professionnel Santé 13.06.2015 à 09h31

Rien de telle qu'une socialisation-étatisation de la médecine, pour préserver les entreprises en faisant baisser voir abolir les prélèvements sociaux, et payant la santé par l'impôts dont la Lire la suite

Répondre
 
Etienne LB Médecin ou Interne 04.07.2015 à 23h05

« C'est vrai; on paye des cotisations d'assurance pour être remboursé chez l'épicier, le plombier, le coiffeur, le vendeur de voiture et même le banquier. »

Répondre
 
RDZ Médecin ou Interne 13.06.2015 à 19h06

Effectivement pour garantir son indépendance de décision, le seul choix possible pour le médecin est de sortir de la convention... C'est un gros risque "managérial" à prendre mais si la qualité est Lire la suite

Répondre
 
JEAN JACQUES L Médecin ou Interne 13.06.2015 à 08h03

Cette brave dame devrait d'abord prouver que son poste sert à qq chose.
Je pense qu'elle est un parasite socialiste du système de santé

Et ces gens la em veulent aux medecins de terrain qu'ils Lire la suite

Répondre
 
docpneumo Médecin ou Interne 12.06.2015 à 12h44

« Notez que si demain on me proposait des travailler 35 heures par semaine et de devenir salarié ET d'avoir la paye d'un médecin conseil de la Sécurité sociale (et de partir en week-end le vendredi dè Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Recrutement, passerelles, maquettes, outils numériques, carrièresAttractivité de l'exercice médical : les CHU à l'offensive Abonné

chu

À l'occasion des 15 e assises nationales hospitalo-universitaires qui s'ouvrent aujourd'hui à Toulouse, doyens, directeurs et présidents de... 1

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... 1

Innovation, recherche... accompagnement des patientsLe Galien 2016 fait peau neuve Abonné

mehl

Quatre nouvelles catégories sont récompensées cette année aux côtés des volets classiques médicamenteux et travaux de recherche. 2016,... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter