Bras de fer entre l’Ordre de Gironde et un généraliste retraité qui refuse de payer sa cotisation

Bras de fer entre l’Ordre de Gironde et un généraliste retraité qui refuse de payer sa cotisation

Henri de Saint Roman
| 01.06.2015
  • Bras de fer entre l’Ordre de Gironde et un généraliste retraité qui refuse de payer sa cotisation-1

En Gironde, c’est l’épreuve de force entre le Dr Bernard Coadou, généraliste à la retraite depuis 2011, et le conseil départemental de l’Ordre. Depuis sa cessation d’activité en 2011, le Dr Coadou refuse de payer la cotisation ordinale due par les médecins à la retraite (80 euros en 2015 au lieu de 320 euros*), alors qu’il poursuit une activité médicale bénévole au sein d’une association humanitaire.

« Tout en le menaçant à de multiples reprises, y compris avec un huissier, l’Ordre lui a proposé de demander son exclusion de la communauté médicale », s’indigne dans un communiqué le syndicat de la médecine générale (SMG), qui prend la défense du Dr Coadou. L’Ordre reconnaît avoir proposé au Dr Coadou de demander sa désinscription, ou radiation, seul moyen selon lui d’échapper au paiement de la cotisation ordinale. Mais cette radiation contraindrait le praticien à ne plus exercer, même bénévolement, et à ne plus prescrire, même pour ses proches.

Un patrimoine conséquent

Partisan de la suppression du CNOM, le SMG s’interroge : « Que cherche l’Ordre ? Il a déjà un patrimoine conséquent, alimenté entre autres par les cotisations annuelles potentielles de plus de 250 000 médecins, qui s’ajoutent à un patrimoine immobilier conséquent. »

À l’association « La santé, un droit pour tous », dont le Dr Coadou est président, on ne fait pas mystère de l’opposition du généraliste à l’institution ordinale. « Il n’a jamais été en accord avec l’Ordre, mais tant qu’il était en activité, il a toujours payé ses cotisations », précise Annie Carraretto, vice-présidente de l’association, ce que confirme l’Ordre girondin. Après avoir reçu un avis d’huissier, le Dr Coadou a pris un avocat et a décidé d’attaquer l’Ordre devant le tribunal de grande instance (TGI) de Bordeaux, indique Mme Carraretto.

Payer d’abord, discuter ensuite

Président du conseil de l’Ordre de Gironde, le Dr Albert Roche ne cache pas son agacement. « Des médecins qui se rebellent, il y en a, mais il faut payer d’abord et discuter ensuite », déclare-t-il au « Quotidien ». Albert Roche rappelle que le principe de la cotisation ordinale a été prévu par le législateur pour financer la mission de service public de l’institution.

Des dispositions existent pour les médecins qui ne seraient pas en mesure de payer leur cotisation, poursuit-il. « Nous ne sommes pas des sauvages », assure-t-il. Selon lui, proposition a même été faite au Dr Coadou de payer une cotisation annuelle minorée. Pour Albert Roche, « le Dr Coadou n’a jamais fait état de problèmes financiers, son refus de payer la cotisation est de l’ordre du principe ».

L’action en justice intentée par le Dr Coadou ne fait pas peur au président de l’Ordre de Gironde. « Je ne demanderai aux juges que l’application de la loi, qui prévoit le règlement d’une demi-cotisation pour les médecins retraités », conclut-il.
 

* Correctif : la cotisation ordinale « retraité » est de 80 euros en 2015 et non pas de 150 euros.

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 50 Commentaires
 
William Médecin ou Interne 21.08.2015 à 11h35

« En 2014, pour un nombre de médecins inscrits à l'Ordre de 271 970 (au 1er janvier 2013) et une cotisation de 305 €, on peut estimer le pactole 2014 de l'Ordre autour de 80 millions d'€. Je voudrais Lire la suite

Répondre
 
Dominique B Médecin ou Interne 06.06.2015 à 23h50

« Bravo Dr. Coadou ! »

Répondre
 
Démerdecine générale Médecin ou Interne 06.06.2015 à 14h18

« La presse politisée et anti-ordre profite de cette occasion pour soulever la polémique de l'existence de l'Ordre.
Après la volonté de faire disparaître la médecine libérale, la question évidente es Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE C Industrie Pharmaceutique 06.06.2015 à 08h21

« Un peu d'histoire sur la sécurité sociale
Aux solidarités restreintes exercées dans le cadre familial ou des métiers (corporations), la Révolution de 1789 et la Déclaration des droits de l’homme on Lire la suite

Répondre
 
JEAN CLAUDE C Médecin ou Interne 03.06.2015 à 17h47

« Le CO POURRAIT-IL LAISSER TRANQUILLES LES RETRAITÉS ..... AUTREMENT DIT, CELA LEUR SERT A QUOI DE QUÉMANDER DES EUROS. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 12

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter