Tiers payant généralisé : les complémentaires santé planchent dès lundi sur une solution technique

Tiers payant généralisé : les complémentaires santé planchent dès lundi sur une solution technique

Anne Bayle-Iniguez
| 28.05.2015
  • Tiers payant généralisé : les complémentaires santé planchent dès lundi sur une solution technique - 1

Les trois principales fédérations de mutuelles (FNMF), d’institutions de prévoyance (CTIP) et d’assureurs (FFSA) se réunissent pour la première fois lundi 1er juin afin de plancher sur la création du dispositif technique permettant la généralisation du tiers payant, mesure la plus polémique du projet de loi santé adopté mi-avril à l’Assemblée.

La réforme prévoit que cette solution technique soit présentée dans un rapport transmis à la ministre de la Santé au plus tard le 31 octobre 2015, pour entrer en application dans les cabinets médicaux au 1er janvier 2017.

Liberté des professionnels garantie

Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi par l’Association des journalistes de l’information sociale (AJIS), Guillaume Sarkozy, délégué général de l’assureur Malakoff Médéric, a indiqué être « confiant » dans la réussite du projet et du respect du calendrier. « Nous allons simplifier la vie des professionnels de santé », a-t-il assuré.

Partageant la même philosophie, le président du groupe MGEN Thierry Beaudet, par ailleurs vice-président de la Mutualité française (FNMF), a rappelé les « trois principes » sur lesquels se fondent les complémentaires pour élaborer l’outil : « la liberté des professionnels de santé, la garantie de paiement obtenue grâce à la reconnaissance automatique des droits du patient, la simplicité de la solution ».

Pas payeur aveugle

Soucieux d’assurer sa position sur le dossier vis-à-vis de l’assurance-maladie, Thierry Beaudet a également précisé que les complémentaires ne transigeraient en aucun cas sur un point : que « la réalité des deux financeurs [régimes obligatoire et complémentaire, NDLR] soit reconnue ».

Sortis du bois en février dernier sous la forme d’une association, les complémentaires avaient détaillé dans un plan commun leur calendrier d’actions et les différents critères à respecter pour mener les travaux à bien. En plus des points évoqués par Thierry Beaudet, l’association s’est engagée sur les délais de paiement et une assistance aux professionnels de santé.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 15 Commentaires
 
bertrand h Médecin ou Interne 29.05.2015 à 12h26

« Foutaises !!! Les médecins ne sont même pas conviés !! Je dirais même plus : foutage de gueule !!! Il faut se déconventionner !!! »

Répondre
 
MARIE ODILE K Médecin ou Interne 29.05.2015 à 10h57

« Aucune envie de passer mes nuits à vérifier mes remboursements ni d'embaucher une secrétaire pour cela. Plutôt envie de me déconventionner mais comment faire quand on a fait un DES mais pas de clini Lire la suite

Répondre
 
JACQUES L Médecin ou Interne 29.05.2015 à 09h17

« Guillaume Sarkozy, un nom qui me dit quelque chose ...? et vive les républicains qui nous promettent une mise sous tutelle réglée, comme les autres »

Répondre
 
JEROME S Médecin ou Interne 29.05.2015 à 08h23

« Vive la désobéissance civique. Le TPG ne sera pas pour moi non plus. Ne pas oublier que l'assurance maladie n'est pas un organisme payeur comme le laisse entendre le gouvernement mais un organisme q Lire la suite

Répondre
 
JEAN MARC W Médecin ou Interne 29.05.2015 à 00h34

« Ayant participé au groupe de travail ministériel sur le TPG, j'ai interrogé sur l'organisation syndicale des complémentaires santé.
Ils m'ont répondu qu'il y avait 4 fédérations différentes représ Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter