AP-HP : Martin Hirsch ne veut pas d’un « hôpital sans RTT »

AP-HP : Martin Hirsch ne veut pas d’un « hôpital sans RTT »

18.05.2015
  • AP-HP : Martin Hirsch ne veut pas d’un « hôpital sans RTT »  - 1

Le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) Martin Hirsch a affirmé qu’il ne voulait « pas un hôpital sans RTT » et ferait des propositions « équilibrées » en ce sens, à quelques jours d’une grève à l’appel des syndicats contre son projet de réforme des 35 heures.

« L’hôpital est passé aux 35 heures sans changer son organisation. On a gardé les mêmes horaires en se disant qu’on verrait bien... Cela a tenu dix ans, cela ne tient plus du tout. Du coup, on traite les problèmes avec quinze ans de retard et de rancœurs accumulées », affirme Martin Hirsch au « Journal du dimanche ».

« Il faut des RTT, et les propositions que nous mettrons sur la table maintiennent des RTT. Je ne veux pas un hôpital sans RTT », martèle-t-il.

Plusieurs options

« Nous ferons des propositions équilibrées. Nous raisonnons d’abord en fonction des activités médicales, de ce qui correspond aux besoins des patients, pour savoir quels schémas horaires sont les plus adaptés », ajoute le patron de l’AP-HP.

Il évoque les contreparties de son projet. Une part des gains obtenus « doit aller à la maîtrise des dépenses », une « deuxième part peut aller vers des investissements, les nouveaux matériels, l’humanisation des locaux » et enfin « une part revenir aux agents » à travers notamment « une amélioration des conditions de travail et des garanties sur l’emploi », assure-t-il.

Le directeur général assure ne pas vouloir passer en force mais « écouter les inquiétudes ». « Nous mettrons plusieurs options sur la table pour qu’il y ait matière à négocier », dit-il.

Selon Martin Hirsch, il est « indispensable » de renégocier le temps de travail dans les hôpitaux de Paris à la fois pour « adapter » l’organisation du travail « aux besoins des patients » et pour « préserver l’emploi » et « la qualité du travail ». L’ensemble des syndicats de l’AP-HP appellent à la grève pour le 21 mai (jeudi prochain) contre le projet de réforme des 35 heures.

(Avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Nicolas H Médecin ou Interne 18.05.2015 à 18h52

« A quoi servent les hordes d'administratifs des hôpitaux si ce n'est à régler ce type de problème ? 10 ans depuis que Mme Aubry a "sauvé la France" et rien n'a été fait à l'hôpital pour absorber le Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

L’Allemagne autorise la prescription et le remboursement du cannabis à des fins médicales

cannabis

Les députés allemands ont donné leur feu vert, ce jeudi, à la prescription médicale du cannabis, mais aussi à sa délivrance en pharmacie et... Commenter

L'équipe santé de Fillon consulte les médecins et promet de supprimer le TPG obligatoire

Fillon

François Fillon prend activement le pouls de la profession. Son équipe santé a rencontré les 18 et 19 janvier les leaders des principaux... Commenter

Primaire à gauche : le comparatif des programmes

Primaire à gauche : le comparatif des programmes-0

Liberté d'installation, secteur II, déserts médicaux, santé publique, politique hospitalière...  « Le Quotidien » a décortiqué les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter