L’épidémie d’Ebola officiellement terminée au Liberia

L’épidémie d’Ebola officiellement terminée au Liberia

11.05.2015
  • L’épidémie d’Ebola officiellement terminée au Liberia-1

Le Liberia outragé, le Liberia brisé, le Liberia martyrisé, mais le Liberia libéré d’Ebola. Le dernier malade infecté dans le pays a été inhumé le 28 mars dernier. Depuis ce week-end, les 42 jours sans nouvelle infection – délai nécessaire pour pouvoir déclarer officiellement la fin de l’épidémie – se sont donc écoulés et « l’épidémie d’Ebola au Liberia est terminée » a déclaré Alex Garasisa, un des responsables de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Plus de 4 700 morts

L’épidémie a déjà été officiellement endiguée au Mali, au Nigeria et au Sénégal. Mais le Liberia est le premier des trois pays les plus touchés (Guinée, Liberia et Sierra Leone) à en finir avec l’épidémie.

Avec plus de 4 700 morts, le Liberia est le pays qui a payé le plus lourd tribut, malgré un nombre de cas (10 500) légèrement inférieur à celui enregistré en Sierra Leone.

L’annonce de la fin de l’épidémie a été prononcée samedi, lors d’une cérémonie au siège de la cellule de crise anti-Ebola, par la présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf. Plusieurs organisations non gouvernementales ont salué la nouvelle, notamment Action contre la faim qui loue « la mobilisation des communautés pour contrôler l’épidémie ». Médecins sans frontière « se réjouit » de la fin de l’épidémie au Liberia, mais reste cependant prudente : « tant que de nouveaux cas sont encore découverts en Guinée et en Sierra Leone, l’épidémie n’est pas encore terminée ».

Les experts de l’ONU très critiques vis-à-vis de l’OMS

Près de 200 travailleurs de la santé libériens sont morts après avoir contracté le virus. L’épidémie a ainsi fragilisé un système national de santé déjà affaibli par 15 ans de guerre civile. « Il est temps que les besoins sanitaires deviennent une priorité, souligne Mariateresa Cacciapuoti, chef de mission MSF à Monrovia (Libéria). Les Libériens doivent retrouver la confiance de retourner à l’hôpital pour y être soignés. La communauté internationale doit soutenir le Liberia – ainsi que la Guinée et la Sierra Leone - dans la reconstruction d’un système national de santé solide et abordable, avec les ressources humaines et matérielles adéquates ».

Alors que la fin de l’épidémie en Afrique se profile à l’horizon, un groupe d’experts indépendants, mandatés par l’ONU, a dénoncé le retard et les défaillances de l’OMS dans la gestion d’une « épidémie sans précédent » d’Ebola. Dans son rapport publié lundi, le groupe écrit qu’il « ne comprend toujours pas pourquoi des avertissements précoces lancés de mai à juin 2014 n’ont pas abouti à une réponse adéquate et sérieuse ». L’OMS a déclaré qu’Ebola correspondait à une urgence de santé publique mondiale le 8 août 2014.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter