La ROSP, accord gagnant gagnant, juge la CSMF

La ROSP, accord gagnant gagnant, juge la CSMF

Henri de Saint Roman
| 28.04.2015

Alors que le montant moyen de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) a été rendu public par le directeur général de la CNAM, Nicolas Revel, dans une interview au « Quotidien », (6 264 euros par généraliste pour 2014), la CSMF se félicite d’un « accord gagnant gagnant » entre l’assurance-maladie et les praticiens.

Le syndicat du Dr Jean-Paul Ortiz salue ce dispositif « qui est à ce jour le seul qui rende visible l’action des médecins libéraux en matière de santé publique et valorise leur pratique ».

Introduire de nouveaux indicateurs

Si elle juge que le système reste perfectible (des rémunérations relatives aux exercices 2012 et 2013 de la ROSP n’ont toujours pas été payées), la CSMF reconnaît que le mécanisme est « vertueux ». Il entraîne selon elle une baisse des coûts « grâce notamment à l’impulsion donnée en matière de prévention de certaines maladies ».

Ce satisfecit n’empêche pas la CSMF de plaider pour l’extension de la ROSP à toutes les spécialités, et pour l’introduction de nouveaux indicateurs « essentiels à une meilleure prise en charge ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 14 Commentaires
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter