Apports en sel et en potassium - Loin des recommandations de l’OMS

Apports en sel et en potassiumLoin des recommandations de l’OMS

22.04.2015
Moins de 5 g/jour de sel et plus de 3,5 g/jour de potassium : les objectifs de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) semblent irréalistes selon un travail récent publié dans le British Medical Journal.
  • Apport en sel et en potassium - Loin des recommandations de l'OMS

La consommation excessive de sel et celle inadéquate de potassium, qui concerne la majorité des populations dans le monde, ont des effets potentiellement délétères sur le système cardio-vasculaire. 

Pour réduire les risques de maladie coronaire et d’accident vasculaire cérébral (AVC), l’Organisation mondiale de la santé a fixé des objectifs : moins de 5 g/jour de sel et au moins 3,5 g/jour de potassium.

Une équipe de chercheurs a évalué la faisabilité de ces recommandations. Pour ce faire, ils se sont fondés sur les consommations moyennes en sel et potassium rapportées dans les enquêtes nutritionnelles nationales réalisées dans quatre pays (États-Unis, France, Mexique, Royaume-Uni). 

Les résultats parlent d’eux-mêmes puisque les objectifs ne sont atteints que par 0,3 % des personnes aux États-Unis, 0,15 % au Mexique, 0,1 % au Royaume-Uni et 0,5 % en France. 

Dans leur publication (1), les auteurs de ce travail ont rappelé la difficulté de réduire la consommation de sel et d’augmenter conjointement celle de potassium puisque ces apports sont fortement liés, de nombreux aliments riches en potassium étant aussi riches en sel. Pour augmenter le potassium sans accroître le sel, il faudrait consommer plus de légumes et de fruits. Il faudrait également mieux lutter contre les apports en sel cachés par le biais des plats préparés, des pizzas, d’un grand nombre de fromages…

 

Dr Isabelle Hoppenot 

Drewnowski A et al. The feasibility of meeting the WHO guidelines for sodium and potassium : a cross-national comparison study. BMJ Open 2015 ; 5 : e006625.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter