Pas de testing mais une évaluation du refus de soins confiée à l’Ordre

Pas de testing mais une évaluation du refus de soins confiée à l’Ordre

Christophe Gattuso
| 09.04.2015

L’Assemblée nationale a voté jeudi le principe d’une évaluation des pratiques de refus de soins de certains médecins, dans le cadre du projet de loi de santé, examiné en première lecture. Alors que le texte prévoyait de procéder aux testings dans les cabinets médicaux, très décriés par la profession, les députés ont adopté à l’unanimité un amendement socialiste supprimant cette idée et prévoyant que les conseils nationaux des ordres médicaux pourront utiliser « les moyens qu’ils jugent appropriés » afin de « mesurer l’importance et la nature des pratiques de refus de soins ».

Des députés de l’opposition s’étaient élevés contre tout testing, mauvais signal et sorte de « procès d’intention envers les médecins qui sont soumis à des règles de déontologie », selon Jean-Pierre Door (UMP), lui-même cardiologue de profession. Son collègue, Dominique Tian, avait comparé ce testing à celui fait pour comparer les chambres d’hôtel.

De nombreux travaux font état de difficultés pour les bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU) d’accéder aux professionnels de santé dans les mêmes conditions que l’ensemble des assurés, selon le rapport de Bernadette Laclais (PS) sur ce volet du projet de loi. « Ce phénomène des refus de soins apparaît multiforme et encore mal défini. » « Le Défenseur des droits a confirmé que les données sur les refus de soins illégitimes ne sont aujourd’hui ni suffisamment précises ni suffisamment actualisées, ce qui rend malaisée la définition d’une politique visant à les réduire », a-t-elle souligné.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Hervé M Médecin ou Interne 09.04.2015 à 22h59

« Humm... Mais combien d'honoraires avancés aux CMU et jamais versés aux médecins, alors que l'argent ne manque pas quand il s'agit de lacher sans contrepartie ni responsabilité 500 millions pour l'im Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plan maladies rares : les associations en appellent aux présidentiables Abonné

accroche evenement

À moins de 2 mois des présidentielles et à 3 mois et demi des législatives, les 210 associations et acteurs de la recherche, rassemblés dans... Commenter

Deux avenants sur l'avantage maternité et la télémédecine soumis à signatureLes « négos » reprennent, la FMF songe à partir Abonné

revel

L'assurance-maladie et les syndicats tenteront de s'accorder, mercredi, sur deux avenants relatifs à l'avantage supplémentaire maternité et... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter