Dans la ville rose, des médecins voient rouge et s’adressent à Catherine Lemorton

Dans la ville rose, des médecins voient rouge et s’adressent à Catherine Lemorton

01.04.2015
  • Dans la ville rose, des médecins voient rouge et s’adressent à Catherine Lemorton-1

À l’appel de la CSMF 31, plusieurs syndicats ont déposé mardi une motion commune contre la loi de santé à la permanence de la députée socialiste Catherine Lemorton, présidente de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, et grande avocate du projet de loi Touraine. Une opération organisée au moment même où commençait le débat à l’Assemblée en séance publique.

« Nous sommes ici dans un mouvement très symbolique pour remettre une motion commune à Madame Lemorton qui est toulousaine, pharmacienne, mais qui a malheureusement une vision très politique de cette loi ! », a résumé le généraliste Michel Combier, coprésident de la CSMF 31, décrivant « une loi qui va totalement modifier la relation patient-soignant ».

En quelques minutes, une centaine de médecins, syndiqués ou non, se sont massés devant les bureaux de la députée. Tous avaient troqué la blouse blanche contre des tee-shirts affichant des slogans tels que « médecins non substituables » ou « oui à la relation de qualité patient médecin ».

« On fait miroiter aux Français une santé gratuite »

Le Dr Marylène Ancey, généraliste à La Salvetat-Saint-Gilles, près de Toulouse, n’a pas caché son exaspération. « Je ne suis pas syndiquée mais je suis en colère, j’ai donc fermé mon cabinet. Ce qui me pose problème ? Le tiers payant généralisé obligatoire qui n’est pas justifié socialement et sera techniquement très compliqué à mettre en place. » Son associée renchérit : « Comment pourrons-nous contester des décisions politiques si nous sommes rémunérés par la Sécurité sociale ? »

Le Dr Hélène Pontvianne (MG France) a elle aussi fermé son cabinet à Blagnac pour la journée. « Moi je suis favorable à un tiers payant sécurisé à condition que la Sécurité sociale récupère les consultations sur les mutuelles. Je pense que le vrai problème est l’accès aux soins chez certains spécialistes pour des actes à 80 ou 100 euros. »

Marie-Josée Renaudie, présidente de la FMF 31, dénonce les « faux arguments » économiques mis en avant pour justifier la dispense d’avance de frais. « On fait miroiter aux Français une santé gratuite, mais ce que cache le tiers payant généralisé, c’est une médecine à deux vitesses avec au final des surprimes de complémentaires à payer pour le patient car la part de la Sécurité sociale finira par baisser. »

Un point fait l’unanimité chez ces praticiens, c’est le doute sur la réelle capacité d’écoute gouvernement. « Ce sera difficile, nous n’avons pas été entendus jusqu’à présent même si nous avons gagné deux mois de concertation après les grèves de Noël », constate le Dr Renaudie.

Une délégation a été reçue quelques instants par un attaché parlementaire de Catherine Lemorton. « Espérons qu’il transmettra », a conclu le Dr Combier avant de sonner la dispersion des troupes.

De notre correspondante, Béatrice Girard
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 15 Commentaires
 
clam. médecin Médecin ou Interne 06.04.2015 à 10h29

« Ça ne va pas suffire chers confrères cette petite colère : c'est un bon début mais il va falloir que vous montriez un peu plus les dents contre des gens comme Lemorton (élue je le rappelle...c'est Lire la suite

Répondre
 
KLAUSS Médecin ou Interne 03.04.2015 à 02h11

« et bla bla bla......... »

Répondre
 
orldiabolo Médecin ou Interne 02.04.2015 à 17h26

« C'est bien cette ancienne marchande de capotes qui avait laissé entendre que les libéraux laissaient mourir les patients ? »

Répondre
 
FRANCOIS G Médecin ou Interne 02.04.2015 à 14h53

« L'ignorance de Madame Lemorton lui a fait dire lors d'interview que les endoprothèses aortiques pour traitement de l'anévrisme de l'aorte était en DAFLON !!!! et donc implantables en ambulatoire. »

Répondre
 
JEAN LUC V Médecin ou Interne 02.04.2015 à 13h51

« J'ai déposé plainte contre cette dame devant l'ordre des pharmaciens à Toulouse. La tentative de conciliation à échoué car Mme Lemorton a affirmé qu'elle n'avait rien dit et qu'on avait mal compris. Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter