Le régime ASV bientôt menacé de faillite ? La mise en garde de la CARMF

Le régime ASV bientôt menacé de faillite ? La mise en garde de la CARMF

Cyrille Dupuis
| 31.03.2015
  • Le régime ASV bientôt menacé de faillite ? La mise en garde de la CARMF - 1

C’est un avertissement lancé par la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) et une nouvelle pierre dans le jardin des syndicats qui avaient négocié en 2011 la dernière réforme de l’ASV, régime qui représente environ 40 % de la retraite des médecins libéraux.

Avec la société d’actuariat SPAC, la CARMF a établi des projections financières alarmistes pour ce régime après 2017 et pour les années suivantes. « Avec les mesures prises en 2011, le régime ne peut être équilibré et nécessite des mesures complémentaires, prévient la caisse. En agissant sur les seules cotisations, la part proportionnelle devrait être portée à 3,9 % [en 2021], soit 13 % d’augmentation de la cotisation totale. En agissant sur les seules prestations, la valeur du point devrait être baissée de 3 % [en 2016], et le point gelé jusqu’en 2029. »

Déficit technique dès 2019

Dans un courrier du 26 mars adressé à Marisol Touraine, le président de la CARMF assure que le seul gel de la valeur du point, « même indéfini », ne permettra en aucun cas l’équilibre du régime en attendant une inversion des courbes vers 2034. « Un déficit technique apparaît dans 4 ans et la cessation de paiement dans 10 ans », écrit le Dr Gérard Maudrux.

Diverses projections (augmentant plus ou moins la cotisation d’ajustement) ont été réalisées, toutes préoccupantes. Par exemple, le passage de la cotisation de 2,8 % en 2017 à 3,2 % en 2020 (avec indexation du point après 2019) aboutirait, selon la CARMF, à épuiser les réserves de l’ASV dès 2025 (déficit cumulé de 1,7 milliard d’euros en 2035). Une cotisation de 3,4 % en 2022 ne ferait guère mieux : les réserves seraient épuisées en 2026 et le déficit cumulé atteindrait 1,2 milliard en 2034.

La retraite à la carte, une solution ?

Selon les calculs de la CARMF, pour équilibrer le régime ASV (toujours en réindexant le point après 2019), il faudra frapper plus fort. La cotisation devrait ainsi être augmentée par paliers à 3,9 % en 2021 (3,1 % en 2018, 3,4 % en 2019, 3,7 % en 2020), soit une hausse significative de 13 %.

Autre piste possible, mais qui frapperait cette fois les seuls retraités : abaisser la valeur du point de 3 % dès 2016 et la geler ensuite jusqu’en 2029.

La CARMF rappelle sa propre proposition : appliquer pour l’ASV la réforme proposée (sans succès) pour le régime complémentaire, c’est-à-dire retraite à 62 ans et « surcotes au-delà ». « Cette solution [de retraite à la carte] permettrait de ne pas toucher à la cotisation ou de gagner plusieurs années sur la durée de gel de la valeur du point », affirme la CARMF.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 15 Commentaires
 
Hervé M Médecin ou Interne 04.04.2015 à 14h36

« BELLES PAROLES MAIS QUE POUVONS NOUS FAIRE EN RÉALITÉ ? »

Répondre
 
RAIVIO Médecin ou Interne 04.04.2015 à 13h37

« Touraine s'en tamponne de la retraite des libéraux !!!!! »

Répondre
 
ELODIE M Médecin ou Interne 01.04.2015 à 16h23

« Payer toujours plus pour recevoir toujours moins... Youpi !!! »

Répondre
 
JEROME C Médecin ou Interne 01.04.2015 à 13h06

« ** Tout à fait d'accord. Les politiques ne pensent qu'à eux, augmentent leurs salaires de députés, majorent leurs conditions de retrait, et se moquent de nous. Quant à nos cotisations carmf, elles s Lire la suite

Répondre
 
FRANCK B Médecin ou Interne 01.04.2015 à 01h25

« Répartition = Piège à c....
CARMF = Système pyramidal genre Madoff.
Aux Etats-Unis, on va en prison pour ce que fait la CARMF.
La gestion et les finances, c'est un métier, pas celui des médecins Lire la suite

Répondre
 
Dr VULCAN Médecin ou Interne 01.04.2015 à 10h43

« Avant de dire n'importe quoi ! La CARMF ne gère ni le régime de Base , ni celui de l'ASV !! A propos de L'ASV, on connait l'acharnement de l’équipe dirigeante de la CARMF visant à la faire dispa Lire la suite

Répondre
 
Guillaume F Administratif 16.04.2015 à 19h07

« Comme quoi on peut être médecin et ne rien comprendre à la macroéconomie : même en capitalisation, c'est toujours le travail des jeunes actifs qui paye la retraite des pensionnés, la seule différenc Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter