L’Académie nationale de médecine en faveur d’une e-cigarette « médicament »

L’Académie nationale de médecine en faveur d’une e-cigarette « médicament »

06.03.2015
  • 1425661782592549_IMG_149309_HR.jpg

L’Académie nationale de médecine a rendu cette semaine son rapport et ses recommandations sur la cigarette électronique.

Au vu de la baisse notable du tabagisme ces dernières années – phénomène qui coïncide avec l’apparition de la e-cigarette – mais aussi au vu de sa toxicité « à l’évidence infiniment moindre que celle de la cigarette électronique », pour reprendre les termes du rapport, l’Académie recommande de ne pas dissuader les vapoteurs de son utilisation. « Au contraire, les e-cigarettes devraient être mises à disposition des fumeurs qui désirent évoluer vers l’abstinence. »

L’autorité préconise ainsi l’émergence d’une e-cigarette « médicament ». Actuellement, la directive européenne du 3 avril 2014 sur les produits du tabac interdit les concentrations supérieures à 20 mg/mL. Pour les auteurs du rapport, des recharges contenant des concentrations de nicotine supérieures à 20 mg/mL devraient avoir le statut de médicament et disposer d’une AMM avec procédure simplifiée. « En effet, il s’agit d’une variante du spray de nicotine déjà sur le marché. Le statut de médicament permettrait à l’assurance-maladie de l’inclure dans le forfait de prise en charge du sevrage tabagique. »

Une utilisation strictement régulée

Pour l’institution, la composition précisée et contrôlée des e-cigarettes doit répondre aux normes de l’Association française de normalisation (AFNOR). « Les recharges devraient être exemptes de tout adjuvant influant sur la saveur, l’odeur ou le parfum aux fins d’accroître l’appétence » – un procédé qui « constitue un moyen supplémentaire d’attrait et de dépendance, notamment chez les enfants et les adolescents », notent les auteurs. Ces derniers soulignent l’importance de maintenir l’interdiction de vente aux mineurs, ainsi que l’interdiction de vapoter dans les lieux où il est interdit de fumer du tabac. « L’usage en public de la e-cigarette est difficile à distinguer de celui des cigarettes classiques : il peut inciter à ne plus respecter les interdictions de fumer. » Enfin, l’Académie se prononce pour l’interdiction de toute publicité et promotion de la e-cigarette, sauf comme méthode d’arrêt… si celle-ci est reconnue.


En Suède,
la cigarette électronique avec nicotine est un médicament

Toute cigarette électronique contenant de la nicotine est un médicament, a déclaré jeudi la justice administrative en Suède, et ne peut donc être vendue sans l’autorisation de l’Agence nationale du médicament.

Les e-cigarettes sont aujourd’hui interdites dans le pays, mais « c’est tout à fait possible que nous autorisions des cigarettes électroniques dans une optique de santé publique », a expliqué à l’AFP un porte-parole de l’Agence nationale du médicament, Martin Burman, qui s’est dit satisfait par le jugement. Une entreprise suédoise poursuivait l’autorité sanitaire devant la justice dans l’espoir de faire annuler l’interdiction de la vente de e-cigarettes contenant de la nicotine si elles n’étaient pas autorisées comme médicament. L’entreprise compte porter l’affaire devant la juridiction suprême suédoise.

Clémentine Wallace
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
07.03.2015 à 12h43

« Voilà 2 mois que j'ai totalement cessé, une nouvelle fois, de fumer mes 30 à 40 cigarettes quotidiennes, mais cette fois avec l'aide en plus des gommes et du spray (anti-craving très efficace, mais Lire la suite

Répondre
 
07.03.2015 à 13h10

« Bravo, on demande à suivre vos progrès , vos commentaires objectifs (et subjectifs tout à la fois !) sont très intéressants vous soulignez bien les avantages de ce sevrage, avec ses effets secondair Lire la suite

Répondre
 
07.03.2015 à 10h48

« Les bronches ne sont pas destinées à inhaler autre chose que de l'air donc même si sa toxicité est moindre que celle d'une cigarette classique, elle n'est pas anodine. On n'a jamais parlé de tabagis Lire la suite

Répondre
 
07.03.2015 à 08h45

« L'e-cigarette au cannabis n'est apparemment pas un succès.
Par ailleurs il ne s'agit pas de faire de l'e-cigarette un produit uniquement médicamenteux, mais d'ajouter cette possibilité à ce qui est Lire la suite

Répondre
 
07.03.2015 à 00h08

« Je veux pouvoir me prescrire celle au cannabis avant de lire les dernières moutures de la Loi Santé !
Le vrai problème du tabagisme mérite mieux que la "prescription" de l'e-cigarette !
Encore une Lire la suite

Répondre
 
06.03.2015 à 21h01

« Comme c'est drôle.
J'ai souvenir qu'un certains nombre de vapoteurs avaient manifesté voila 1 an pour que la cigarette électronique n'ait pas le statut de médicament, afin de lui assurer une plus la Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 3

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 10

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter