Les cliniques annoncent leur participation à la manifestation du 15 mars

Les cliniques annoncent leur participation à la manifestation du 15 mars

05.03.2015
  • 1425571367592065_IMG_149180_HR.jpg

La Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) a officialisé ce jeudi sa participation à la manifestation contre le projet de loi de santé, prévue le 15 mars à Paris.

« Nous voulons marquer notre solidarité avec les médecins, dénoncer la mise à mort de l’hospitalisation privée et par là même celle de la médecine libérale et défendre l’intérêt général, en s’opposant au démantèlement du système de santé », a indiqué Lamine Gharbi, président de la FHP.

Après une période d’hésitation, la FHP a pris sa décision ce mercredi, en comité exécutif. L’examen imminent du projet de loi, les soubresauts de la campagne tarifaire et la requête de certains syndicats de médecins libéraux ont pesé dans la balance.

Incohérence du gouvernement

Une nouvelle fois, la réunion du groupe de travail sur la refonte du service public hospitalier (SPH), programmée ce jeudi, a été repoussée, faute de médecins à la table.

Très critique sur ce point, la FHP dénonce toujours l’« exclusion a priori des établissements privés » [du service public hospitalier], ces derniers ayant l’obligation de ne pas facturer de dépassements d’honoraires (sauf dérogations limitées à préciser) s’ils souhaitent prétendre au dispositif.

Or, sur les quelque 1 000 cliniques existantes, la quasi-intégralité est en mesure d’intégrer le SPH, affirme Lamine Gharbi. Outre les 130 cliniques MCO dotées d’un service d’urgences, 500 établissements spécialisés en psychiatrie et SSR mais aussi 200 autres cliniques jouant un rôle prépondérant dans l’accès aux soins (établissements isolés, ultra-spécialisés, servant une cause nationale comme la lutte contre le cancer, etc.) devraient être éligibles au SPH, plaide la Fédération. « Seuls une centaine d’établissements privés spécialisés dans la chirurgie programmée ne peuvent prétendre au SPH », précise Lamine Gharbi.

Sur ces bases, la FHP s’agace plus que jamais de l’« incohérence » gouvernementale alors que l’activité libérale avec dépassements est autorisée à l’hôpital public.

Davantage de cliniques dans le rouge ?

Les cliniques rejoignent enfin le mouvement de contestation pour protester contre « l’injustice » de la campagne tarifaire en cours. Elles s’alarment d’une baisse des tarifs de 2,1 % qui pourrait « faire plonger 11 % de cliniques supplémentaires en déficit » (de 25 % à 36 %).

Interrogé sur le report de la parution au « Journal officiel » des tarifs 2015, le patron de la FHP a jugé que cette décision inédite incarnait « le manque de courage » de la ministre de la Santé.

A. B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
06.03.2015 à 09h36

« ATTENTION AUX MANOEUVRES POLITIQUES.
Les traites reviennent...........et s'en iront pour casser le mouvement ! »

Répondre
 
06.03.2015 à 08h36

« Selon le bon plaisir de la marquise TOUBAIGNE, le tiers-payant peut se transforme en tiers-grugeant! @CyrilleDupuis pic.twitter.com/utUMkPJACV— Gouyou Beauchamps X (@xgb_ucdf) 5 Mars 2015

Répondre
 
06.03.2015 à 08h22

« Le seul moyen de sauver une médecine de qualité dans l'intérêt des patients est le déconventionnement des médecins et des établissements. Si cela ce réalise, en 48 heures, le problème est règlé.Les Lire la suite

Répondre
 
06.03.2015 à 10h46

« Je suis bien d'accord, mais comment organiser un déconventionnement massif ? j'ai un peu peur d'être le seul couillon qui sortira du rang... »

Répondre
 
06.03.2015 à 12h20

« Je serai le deuxième couillon ! »

Répondre
 
05.03.2015 à 22h18

« La FHP est la spécialiste du tango, un pas en avant (je collabore avec la ministre dans le dos des praticiens qui font le boulot dans les cliniques,), un pas en arrière ( je reviens avec les pratici Lire la suite

Répondre
 
05.03.2015 à 20h19

« A tous,

Ce qui se passe depuis le premier Mars pour les cliniques, avec l'impossibilité imposé par l'état de pouvoir facturer leurs actes et les honoraires des praticiens y exerçant , du fait des Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... Commenter

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 47

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter