Les Salmonella et les Campylobacter de plus en plus résistants chez l’homme et l’animal

Les Salmonella et les Campylobacter de plus en plus résistants chez l’homme et l’animal

02.03.2015
  • 1425308568590546_IMG_148743_HR.jpg

Pour la première fois, l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) et le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC) ont utilisé des critères similaires pour interpréter les données rassemblées dans leur rapport commun sur les résistances des bactéries zoonotiques observées en Europe, chez l’homme et l’animal. Les données exploitées dans ce rapport ont été fournies en 2013 par les 28 pays membres de l’Union européenne.

Plus de la moitié des Salmonella sont multirésistantes

Les deux organismes observent des niveaux importants et comparables de résistances des Campylobacter et les Salmonella chez l’homme et l’animal. Les taux européens de Salmonella résistantes à plusieurs familles d’antibiotiques sont ainsi de 31,8 % chez l’homme, de 56 % chez les poulets de chair, de 73 % chez les dindes et de 37,9 % chez les porcs d’engraissement. Parmi les isolats réalisés chez l’homme, 36,1 % des Salmonella présentaient une résistance à l’ampicilline, 35,7 % aux sulfonamides et 34,5 % aux tétracyclines.

La viande de poulet nourrit des inquiétudes

Concernant les Campylobacter, des taux importants de résistance à la ciprofloxacine ont été notés chez les hommes, les poulets, les porcs et les bovins. Plus de la moitié des Campylobacter jejuni retrouvés chez l’homme et les poulets de chair résistaient à cet antibiotique. C’était aussi le cas de 35,8 % de ceux prélevés chez les bovins. Le constat est encore plus grave pour les Campylobacter coli, puisque 66,6 % de ces bactéries résistent à la ciprofloxacine chez l’homme et 68,8 % chez les poulets de chair.

« Les niveaux élevés de résistance aux fluoroquinolones observés chez les isolats de Campylobacter présents à la fois chez l’homme et les poulets de chairs sont préoccupants, étant donné qu’une proportion élevée d’infections humaines à Campylobacter a pour origine la manipulation, la préparation et la consommation de viande de poulet », s’inquiètent les auteurs du rapport.

Les corésistances aux antibiotiques critiques restent faibles

Une bonne nouvelle cependant : les niveaux de corésistance à la ciprofloxacine et au céfotaxime, deux antibiotiques considérés comme critiques pour la santé humaine, restent faibles. C’est le cas de 0,2 % des Salmonella chez l’homme et 0,3 % chez les poulets de chair. Le constat est le même avec les Campylobacter jejuni des poulets de chair (0,5 %), des bovins (1,1 %) et de l’homme (1,7 %) ainsi qu’avec les Campylobacter coli (12,3 % chez les poulets de chair, 19,5 % chez les porcs d’engraissement et 4,1 % chez l’homme).

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
03.03.2015 à 19h25

« Vraiment intéressant »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... Commenter

Le Pen, la candidate qui ne promet « pas la lune » aux médecins et veut supprimer l'AME

le pen

Comme son père était parvenu à le faire en 2002, Marine Le Pen s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, où elle sera... Commenter

Présidentielle 2017 : le comparatif des programmes santé

Présidentielle 2017 : le comparatif des programmes santé-1

Demandez le programme ! À l'approche du premier tour de l'élection présidentielle, « le Quotidien » a synthétisé – sans filtre – les... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter