Hôpitaux : comment le gouvernement compte économiser 3 milliards sur 3 ans

Hôpitaux : comment le gouvernement compte économiser 3 milliards sur 3 ans

02.03.2015

L’assurance-maladie, Marisol Touraine le répète depuis plusieurs mois, doit économiser 10 milliards d’euros d’ici à 2017 pour répondre aux exigences de Bruxelles. Selon la ventilation de ces efforts, détaillée dans un document de travail que divulgue « ChallengeSoir », les hôpitaux seraient particulièrement mis à contribution avec 3 milliards d’euros d’économies demandées durant les trois prochaines années.

L’optimisation des achats, à elle seule, devrait permettre de rapporter 1,2 milliard d’euros. Du virage ambulatoire, le ministère escompte un autre milliard d’euros d’économie. La liste en sus des médicaments coûteux et innovants, mieux gérée, devrait permettre de dégager 350 millions d’euros. Autre objectif : 450 millions d’euros d’économie sur l’optimisation des dépenses des établissements de santé.

Forte pression sur les effectifs hospitaliers

Selon le magazine « Challenges », la maîtrise de la masse salariale que vise le ministère de la Santé représente l’équivalent de 22 000 postes dans les hôpitaux publics.

Le ministère de la Santé a déclaré à l’AFP que « les économies doivent s’entendre non pas comme une réduction des dépenses mais comme une évolution maîtrisée de l’augmentation des dépenses ».

En avril 2014, Marisol Touraine avait précisé les grandes lignes du plan d’économies pour l’assurance-maladie.

Le gouvernement table sur le renforcement de l’efficience des établissements médico-sociaux (500 millions d’euros). Plus de trois milliards d’euros d’économie sont également attendus sur le médicament, par le biais, principalement, de baisses de prix. Trois autres milliards concernent la pertinence et le bon usage des soins. Le contrôle des ordonnances sera renforcé, et les médecins seront incités à prescrire davantage de génériques.

D. Ch.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
04.03.2015 à 01h20

« Ah bon nous sommes en 2015 = 3ans = 2018 ILS SERONT ENCORE Là ! Alors pourquoi aller voter en 2017 ? »

Répondre
 
02.03.2015 à 21h02

« Probablement un énième effet d'annonce sans lendemain, pour gagner du temps par rapport à Bruxelles en attendant la reprise économique apportée par le capitalisme mondial. Comme le "pacte de respons Lire la suite

Répondre
 
02.03.2015 à 20h11

« Super ! C'est pas moi c'est Bruxelles !...Droite dans ses bottes ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

Attentats, situation exceptionnelle : en Bourgogne-Franche-Comté, les médecins libéraux s’organisent

blondet

L’URPS médecins libéraux Bourgogne-Franche-Comté organise ce vendredi, à Beaune, une soirée d’information pour présenter à la profession et... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter