À Montbazon, 200 médecins manifestent devant la permanence de Marisol Touraine contre le projet de loi de santé

À Montbazon, 200 médecins manifestent devant la permanence de Marisol Touraine contre le projet de loi de santé

19.02.2015
  • 1424364927588200_IMG_148141_HR.JPG

Près de 200 médecins libéraux se sont réunis ce jeudi matin devant la permanence électorale de Marisol Touraine à Montbazon (Indre-et-Loire) pour manifester leur opposition au projet de loi de santé. Ces praticiens ont répondu en masse à l’intersyndicale médicale de la région Centre (MG France, CSMF, SML, FMF et Le BLOC) qui avait lancé une journée « santé morte ».

« C’est la troisième fois que nous fermons nos cabinets depuis décembre dernier, calcule le Dr Philippe Perdreau, généraliste à Saint-Pierre-des-Corps, et secrétaire général adjoint de MG France 37. Et nous le referons le 19 mars dans la région ».

À 9 h 45, c’est-à-dire un quart d’heure avant l’heure du rendez-vous, dans le froid et la brume persistante, une cinquantaine de praticiens battent déjà le pavé. En attendant le début des réjouissances, l’un déplie une banderole artisanale, un autre s’approche, un brin curieux, de la permanence de la ministre de la Santé. Tous n’ont qu’un slogan à la bouche : « retrait du projet de loi de santé ».

Généraliste à Joué-lès-Tours, le Dr Véronique Quineau donne le la : « cette loi est vraiment dramatique pour nous. On ne veut pas du tiers payant obligatoire, ni de la mainmise de la sécu, des mutuelles et des ARS sur notre exercice ».

Les deux policiers municipaux réquisitionnés pour l’occasion sont rejoints par quelques représentants de la gendarmerie. Forces de l’ordre et médecins cohabitent dans une ambiance bon enfant. Les manifestants, qui sont maintenant aux alentours de 200, se groupent devant la permanence de Marisol Touraine, bloquant la circulation, et entonnent un répertoire de carabin à faire rougir un corps de garde.

Le refus des pleins pouvoirs aux ARS

Le Dr Corinne Le Sauder, vice-présidente de la FMF et médecin généraliste ostéopathe à Olivet, près d’Orléans, continue la litanie des reproches. « Nous demandons à la ministre de retirer son projet de loi. À cause du tiers payant obligatoire, mais aussi à cause de la rupture du secret professionnel prévue par cette loi, et parce que nous ne voulons pas que la gestion de la santé soit confiée aux ARS. »

Juste à côté, le Dr Jean-Pierre Peigne, responsable départemental de la CSMF, abonde dans son sens : « Nous refusons de laisser les pleins pouvoirs aux ARS. On aurait aimé pouvoir le dire à la ministre. »

Histoire de ne pas bloquer la circulation, les médecins décident de se rendre en cortège jusqu’à la place de la mairie, distante d’à peine cent mètres. Sur le chemin, un Montbazonnais interpelle les manifestants : « Nous non plus, on n’en veut plus de la Marisol. » Gros succès d’estime parmi les praticiens. « Nous, on est des gentils, s’exclame Corinne Le Sauder, on se déplace pour ne pas bloquer la circulation, alors que d'autres n’hésitent pas à le faire. »

Jeu collectif

Sur la place de la mairie, beaucoup de médecins ont dans les mains une grosse liasse de feuilles de soins papier. Face aux caisses qui les contingentent pour limiter l’effet de la grève de la télétransmission, les syndicats se sont organisés localement. Ils en ont fait imprimer de grosses quantités pour alimenter les médecins. Le Dr Gérard Galliot (CSMF) croit savoir que plusieurs caisses primaires de la région ont dû investir dans des armoires pour stocker ces feuilles de soins. « Nous jouons collectif, nous sommes parvenus à dépasser les clivages syndicaux », se félicite-t-il. Le Dr Edmond Galipot, président du SML 45, enchérit : « ici, on oublie les étiquettes syndicales, nous voulons unir tout le monde contre cette loi anti-libérale. » Effectivement, les syndicats locaux jouent manifestement collectif à Montbazon, et s’effacent devant les manifestants.

Gérald Galliot analyse le conflit en cours. « Marisol Touraine poursuit le travail d’étatisation de la médecine libérale commencé par Roselyne Bachelot avec sa loi HPST. Mais après le vote de sa loi, nous avons eu un Jean-Pierre Fourcade pour la détricoter partiellement. Si la loi Touraine devait passer, espérons que nous trouverions un Fourcade de gauche pour en faire autant. »

Rendez-vous à Orléans

À un peu plus de 11 heures, la foule se disperse. Mais la journée Santé morte n’est pas finie pour autant. À 14 heures, à l’appel de tous les syndicats, tous les médecins libéraux de la région avaient rendez-vous devant les locaux de l’ARS à Orléans. Toujours pour demander le retrait du projet de loi. Un médecin résume le sentiment général : « Marisol Touraine était prévenue que nous manifestions devant sa permanence électorale. Si elle avait été élégante, elle serait venue et on aurait échangé nos arguments. Mais elle reste dans son ministère et nous évite soigneusement. »

De notre envoyé spécial Henri de Saint Roman
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 14 Commentaires
 
20.02.2015 à 11h33

« Il faut demander à tous les médecins retraités de se joindre à la manifestation du 15 mars; en effet si disparition de la médecine libérale... effondrement des retraites complémentaires !! »

Répondre
 
21.02.2015 à 15h40

« Pourquoi ? »

Répondre
 
20.02.2015 à 09h16

« Bravo les amis. Ça ne passera pas :) »

Répondre
 
20.02.2015 à 09h13

« MONTBAZON ou l’unité syndicale !
Puisse cette ville devenir symbolique de ce que nous devrions faire dans toutes les régions de France et de Navarre pour espérer vraiment être efficace et dégommer c Lire la suite

Répondre
 
20.02.2015 à 07h19

« Un seul mot d'ordre le retrait , une action commune le 15/03 ! 4 av du Général-Leclerc, Paris 14e, face boulangerie Moisan, 15/03 13 h point de RV ufml . Il est temps de stopper la loi Touraine. »

Répondre
 
19.02.2015 à 23h28

« Entartons là ! »

Répondre
 
20.02.2015 à 16h05

« Normalement, dans son état, on utilise le goudron et les plumes (Edgard Poé). »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Poursuivis par la députée Catherine Lemorton, trois médecins se défendent de l'avoir diffamée

lemorton

Les Drs Philippe Cuq et Xavier Gouyou-Beauchamps, responsables de l'Union des chirurgiens de France (UCDF), et Jérôme Marty, président de... 9

Essure : le comité d'experts estime qu'il n'est pas nécessaire de modifier la réglementation

essure

Les 8 experts réunis par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a conclu que « les données de la... Commenter

Tiers payant, tarifs : la CSMF accuse la caisse d'Ille-et-Vilaine d'« acharnement »

tiers

Un harcèlement administratif peut en cacher un autre. Après le bras de fer entre des généralistes de Romillé (Ille-et-Vilaine) et leur... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter