42 syndicats de libéraux de santé et d’étudiants pressent Valls de retirer la loi Touraine

42 syndicats de libéraux de santé et d’étudiants pressent Valls de retirer la loi Touraine

18.02.2015
  • 1424279817587830_IMG_148006_HR.JPG

Réunis au sein d’un collectif baptisé « Le mouvement pour la santé de tous », 42 syndicats de professionnels de santé ont exhorté ce mercredi Manuel Valls à retirer le projet de loi de santé.

Côté praticiens, on retrouve dans ce collectif protestataire le Syndicat des médecins libéraux (SML), la Fédération des médecins de France (FMF), Le BLOC, des organisations d’anesthésistes, gynécologues obstétriciens, médecins ostéopathes, psychiatres, chirurgiens, urologues, dermatologues, MEP, pédiatres ou encore urgentistes de l’hospitalisation privée.

Beaucoup d’autres libéraux de santé sont mobilisés, dont des syndicats de masseurs kinésithérapeutes, d’infirmiers, d’orthophonistes, d’opticiens, d’orthoptistes ou d’audioprothésistes. « Nous faisons tous abstraction de nos différences pour mettre en commun nos convictions et notre volonté d’action », souligne le Dr Éric Henry, patron du SML et initiateur de ce spectaculaire rassemblement qui réunit aussi quelques organisations étudiantes.

Notre légitimité, c’est le nombre

Manuel Valls serait le dernier espoir pour supprimer un texte qui conduit « à l’étatisation totale de la Sécurité sociale », à la « destruction » du modèle libéral, et à la perte d’indépendance.

Dans le courrier adressé ce mercredi au Premier ministre, les signataires lui réclament un entretien pour connaître « les raisons qui (le) feraient, malgré cette situation de crise, laisser ce projet de loi inscrit à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale ».

La liste des griefs est longue (dont le tiers payant généralisé) mais les instigateurs du mouvement assurent que leur opposition commune « ne se limite pas à quelques articles litigieux ». Le Dr Didier Legeais, vice-président de l’Union des chirurgiens de France (UCDF), affirme que ce projet de loi « liberticide et dangereux » aboutira à une politique de santé imposée et non négociable et qu’il signera la fin du système conventionnel national.

Philippe Tisserand, patron de la Fédération nationale des infirmiers (FNI), refuse de son côté l’introduction d’un principe hiérarchique entre professionnels de santé, « hiérarchie qui n’existe pas actuellement ». Pour Catherine Mojaïsky, présidente de la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD), il manque également « une vraie prévention ».

La CSMF, MG France ne font pas partie de ce mouvement. Le Dr Henry s’en explique, rappelant que les deux syndicats n’appellent pas au « retrait » du projet de loi, mais à sa réécriture (avec des amendements). « Mais notre légitimité, abrège-t-il, c’est notre nombre. Nous sommes 42 syndicats, du jamais vu. »

L’opposition frontale ne suffit pas à fédérer durablement. « Nous n’avons pas vocation à représenter l’ensemble de la profession », admet Eric Henry (SML). L’objectif de ce collectif en colère est également de faire de la manifestation nationale du 15 mars un grand succès.

lettre au premier ministre - 18 02 2015

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 20 Commentaires
 
19.02.2015 à 13h57

« Il existe aussi, un moyen de manifester son opposition, c'est la pétition : 1/ soit de façon "ancienne": adresser le texte suivant signé, par courrier (non affranchi, c'est un droit républicain) à Lire la suite

Répondre
 
19.02.2015 à 12h17

« Dr Leicher drague Marisol... »

Répondre
 
19.02.2015 à 09h46

« Toutes les Consœurs et tous Confrères honnêtes, non syndiqués, peuvent se reconnaître dans l'UMFL et soutenir cette démarche citoyenne , seule à défendre la Liberté d'exercer et la Liberté de soigne Lire la suite

Répondre
 
19.02.2015 à 09h44

« Pas étonnant que MG-France et CSMF ne rejoignent pas cet appel (enfin) unitaire. MG-France, depuis l'origine joue l'opposition entre Généralistes et Spécialistes en prétendant fournir tout ce qu'il Lire la suite

Répondre
 
21.02.2015 à 11h38

« Syndiqué CSMF depuis plus de 30 ans, mais peu mobilisé , j'admire mes confrères impliqués dans la lutte syndicale au détriment de leur vie familiale et de loisir et j'en atteste sans en tirer d'inté Lire la suite

Répondre
 
19.02.2015 à 09h20

« Je salue ce sursaut collectif des professions de santé à exercice libéral, mais les perspectives statutaires de ce mode de fonctionnement sont très très sombres. Associé à des syndicats professionne Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Recrutement, passerelles, maquettes, outils numériques, carrièresAttractivité de l'exercice médical : les CHU à l'offensive Abonné

chu

À l'occasion des 15 e assises nationales hospitalo-universitaires qui s'ouvrent aujourd'hui à Toulouse, doyens, directeurs et présidents de... 1

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... 2

Innovation, recherche... accompagnement des patientsLe Galien 2016 fait peau neuve Abonné

mehl

Quatre nouvelles catégories sont récompensées cette année aux côtés des volets classiques médicamenteux et travaux de recherche. 2016,... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter