Canada : le nombre de cas de rougeole à la hausse

Canada : le nombre de cas de rougeole à la hausse

16.02.2015

Samedi, les autorités de la santé canadienne ont rapporté avoir recensé dix cas confirmés de rougeole au Québec, dans la région de Launadière, et onze cas en Ontario, notamment à Toronto et Niagara Falls. Un cas isolé a également été identifié au Manitoba ; il s’agirait d’un enfant contaminé lors d’un voyage récent en Inde. Parmi les Canadiens infectés, aucun n’avait auparavant été vacciné contre la rougeole.

« Selon l’enquête épidémiologique, le premier cas québecquois a contracté le virus lors d’une visite dans un parc situé en Californie, où d’autres cas ont été recensés », a indiqué la direction de la santé publique du Québec. L’individu aurait ensuite infecté les neuf autres personnes dans la région de Launadière. Le gouvernement de l’Ontario a pour sa part écarté tout lien avec les personnes infectées en Californie.

Une épidémie de rougeole sévit aux États-Unis depuis le début de l’année ; 121 cas répartis sur 17 Etats ont été recensés, dont 103 sont liés à l’infection du parc Disneyland de Californie, selon le Centers for disease control and prevention (CDC).

Le Canada est exempt de rougeole depuis 1988, mais la chute du taux de vaccination dans pays a entraîné une résurgence de cas : avec plus de 700 cas confirmés au Québec en 2011. En 2012, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) canadien a lancé une vaste campagne de « rattrapage » de vaccination dans les écoles primaires et secondaires. « À l’issue de cette campagne, le MSSS estimait que 81,2 % des élèves du secondaire étaient immunisés et 88,4 % au primaire. Sur près d’un million d’élèves inscrit dans les écoles, 3,3 % de parents avaient refusé de faire vacciner leur enfant », selon le journal « L’actualité ».

Une épidémie de méningite s’invite aussi

Par ailleurs, un programme de vaccination a débuté vendredi en Nouvelle-Ecosse, au Canada, après la découverte de deux cas de méningite de souche B chez des étudiants de l’Université d’Acadia de Wolfville. La campagne de vaccination est destinée aux 4 000 étudiants de la région et le gouvernement de Nouvelle-Ecosse a commandé 10 000 vaccins. « Deux cas de la même souche de la méningite à méningocoques au même endroit, par exemple un campus universitaire, constituent une épidémie », a déclaré Dr Robert Strang, administrateur en chef de la santé publique de cette province. En janvier, un jeune garçon infecté par une autre souche est décédé de la méningite dans la même province.

Sophie Martos
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étude remet en cause les bénéfices d'une baisse de la consommation de sel sur la pression artérielle

sel

Une étude s’élève contre l’idée qu’un régime pauvre en sodium permettrait de faire baisser la pression artérielle (PA). Présentée ce mardi... 2

Un maire cabotin prêt à ériger une statue à celui qui trouvera un médecin à sa commune

sculpteur

Maire d'Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne), Jean-François Pagès cherche désespérément un successeur au généraliste de sa commune de 1 500... 7

BCG, méningocoque, HPV... les recommandations du calendrier vaccinal 2017

calendrier

Le calendrier des vaccinations 2017 vient d'être rendu public ce jour par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter