Un rapport du Pentagone conclut que Vladimir Poutine serait atteint du syndrome d’Asperger

Un rapport du Pentagone conclut que Vladimir Poutine serait atteint du syndrome d’Asperger

06.02.2015
  • 1423237154584541_IMG_147166_HR.jpg

Hypersensibilité, forte dépendance au combat, réactions froides, regard fixe, un contrôle maximum en toute situation, l’analyse du comportement de Vladimir Poutine suggère qu’il pourrait être atteint du syndrome d’Asperger, un trouble du spectre autistique, selon un rapport du Pentagone rédigé en 2008 par des experts et rendu public jeudi 5 février.

Le rapport révélé dans « USA Today » qui se fonde sur l’analyse des expressions et du mouvement du visage au moyen d’images vidéo souligne les difficultés du chef d’État russe dans ses relations sociales avec autrui . « Ce sérieux problème a été identifié par les neurologues comme le syndrome d’Asperger, une forme d’autisme qui affecte toutes les décisions », a souligné Brenda Connors, Office of Net Assessment, du think tank interne du Pentagone.

« Pendant les crises, pour se stabiliser et équilibrer ses perceptions (...) il doit s’imposer un contrôle maximum », a expliqué Mme Connors, qui a étudié le langage corporel de plusieurs dirigeants mondiaux dont celui de Saddam Hussein.

Une théorie et non une confirmation

Cité dans le rapport, un des experts, le Dr Stephen Porges, neurobiologiste, a tenu à prendre ses distances quant aux conclusions de Brenda Connors. Interrogé par « USA Today », il assure n’avoir pas lu le document final et ne pas cautionner le diagnostic même si certaines expressions et comportements du dirigeant russe peuvent s’observer chez les personnes atteintes de syndrome d’Asperger mais pas seulement. Le Dr Porges explique d’ailleurs que le meilleur moyen de négocier avec des personnalités comme celle de Poutine consiste à être en petit comité (face à face) et dans un endroit calme.

Le Dr Porges n’est pas le seul à minimiser la portée de ce rapport. « L’Office of Net Assessment n’a jamais transmis ce rapport au secrétaire de la Défense et il n’y a pas eu de demandes de responsables au département de ma défense pour l’examiner », a expliqué à l’AFP Valerie Henderson, la porte-parole du Pentagone. Le rapport tenu « secret » depuis sa rédaction en 2008 ressort au moment où les relations entre la Russie et États-Unis n’ont jamais été aussi tendues, notamment en raison de la crise ukrainienne qui a éclaté il y a un an.

Sophie Martos
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 21 Commentaires
 
12.02.2015 à 14h50

« Personnellement, Poutine ne m'intéresse pas ...
Par contre, un "profilage" de Mr Hollande, de Mr Sarkosy ou d'autres "décideurs Lire la suite

Répondre
 
08.02.2015 à 14h04

« Une affection à la mode ! Et un peu de manque d'imagination de ces "experts" américains. »

Répondre
 
07.02.2015 à 19h33

« Je serai curieux de voir ce qui a été écrit au sujet de Bush junior ... peut-être serait politiquement incorrect de citer un quelconque handicap ? »

Répondre
 
07.02.2015 à 18h55

« MST psychorigide ? Hollande , hystérique ?
Etc hitler hysteroparano ?
Tous les politiques ont sans doute un trouble de l'humeur »

Répondre
 
07.02.2015 à 03h25

« Du temps de l'URSS de Brejnev, il y avait eu des dérives pour utiliser la psychiatrie contre les opposants pouvant se résumer ainsi : "une nouvelle maladie mentale : l'opposition ". Certains aux U Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plan maladies rares : les associations en appellent aux présidentiables Abonné

accroche evenement

À moins de 2 mois des présidentielles et à 3 mois et demi des législatives, les 210 associations et acteurs de la recherche, rassemblés dans... Commenter

Deux avenants sur l'avantage maternité et la télémédecine soumis à signatureLes « négos » reprennent, la FMF songe à partir Abonné

revel

L'assurance-maladie et les syndicats tenteront de s'accorder, mercredi, sur deux avenants relatifs à l'avantage supplémentaire maternité et... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter