Plus de 100 cas de rougeole aux États-Unis : les autorités inquiètes du mouvement anti vaccin

Plus de 100 cas de rougeole aux États-Unis : les autorités inquiètes du mouvement anti vaccin

05.02.2015
  • 1423135184584062_IMG_147012_HR.jpg

Les CDC américains dénombrent désormais à 102 cas de rougeole contractés aux États-Unis depuis les premiers cas identifiés dans le parc d’attraction Disneyland en Californie en décembre 2014. La majorité des contaminations ont eu lieu en Californie, mais des cas sont aussi répertoriés dans 13 autres états, jusqu’à celui de New York sur la côte est. Les CDC précisent que la majorité des enfants et des adultes atteints n’étaient pas vaccinés ou ne savaient pas quel était leur statut cérébral.

« Le problème n’est pas que le vaccin contre la rougeole n’a pas été efficace, c’est qu’il n’a pas été utilisé », a estimé lors d’une conférence de presse le Dr Anne Schuchat, directrice du centre national de l’immunisation et des maladies respiratoires, et responsable de la vaccination des CDC. Elle a rappelé que le nombre de cas de rougeole a déjà atteint, pour l’année 2015, le niveau annuel moyen observé ces 15 dernières années aux États-Unis.

Un retour inquiétant

La rougeole est censée être éliminée depuis 2000 aux États-Unis, mais les infections y sont de plus en plus fréquentes. En 2014, 600 nouveaux cas ont été recensés, un record. Ces contaminations étaient principalement causées par des contact avec des malades venus des Philippines, où 50 000 personnes ont été touchées par une épidémie l’année dernière.

Cet événement relance, aux États-Unis, les débats autour de la défiance vis-à-vis des vaccins. Un grand nombre d’Américains estiment en effet qu’ils constituent un danger, depuis que des résultats parus dans « Le Lancet » ont attribué au vaccin trivalent rougeole-oreillons-rubéole un rôle dans l’augmentation de l’incidence du diagnostic d’autisme en Grande-Bretagne. Ces résultats ont depuis été démentis, mais la croyance est demeurée.

Un débat politique

La sphère politique s’est emparée de la controverse, à commencer par le Président des États-Unis Barack Obama, qui a exhorté ses concitoyens à se faire vacciner. « Il n’y a aucune raison de ne pas se faire vacciner », a-t-il insisté. De l’autre coté de l’échiquier politique, les responsables républicains Chris Christie (gouverneur du New Jersey) et Rand Paul (sénateur pour le Kentucky) ont tenu des propos plus équivoques.

Bien qu’il reconnaisse avoir vacciné ses propres enfants, Chris Christie a affirmé « comprendre que les parents doivent avoir un certain degré de décision, et c’est l’équilibre que l’État doit trouver » lors d’un déplacement en Angleterre. Le sénateur, et ophtalmologiste Rand Paul, a pour sa part, jugé que certains vaccins devaient rester facultatifs. « Je ne suis pas anti-vaccin du tout, mais la plupart devraient être volontaires », a-t-il déclaré.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
07.02.2015 à 01h18

« Le véritable crime n'est peut être pas tant dans le vaccin lui même que dans la présence des adjuvants toxiques qui entrent dans sa composition, et le hight tech des USA fait craindre bien pire: l'i Lire la suite

Répondre
 
06.02.2015 à 10h07

« Rappel : non seulement l'article du Lancet a fait l'objet d'une rétractation officielle, mais il a été démontré qu'il s'agissait d'un article frauduleux (et non d'une erreur de bonne foi). »

Répondre
 
05.02.2015 à 19h52

« Les enfants non vaccinés et atteints d'encéphalite de la rougeole devraient pouvoir porter plainte.... contre la folie des adultes... il faut relire nos collègues qui décrivaient les épidémies de d Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Temps de travail non respecté : les internes de Marseille mettent en demeure l'AP-HM

aphm

Le Syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille (SAIHM) a sommé, ce lundi 16 janvier, l'Assistance publique-Hôpitaux de... 4

Légalisation du cannabis : non pour Valls et Montebourg, oui pour les autres candidats à la primaire à gauche

cannabis

Les sept candidats à la primaire de la gauche ont exprimé leurs diverses positions au sujet du cannabis lors du deuxième débat télévisé, le... 1

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 36

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter