L’Ordre recommande le remboursement des objets connectés dont les bénéfices sont reconnus | Le Quotidien du Médecin

L’Ordre recommande le remboursement des objets connectés dont les bénéfices sont reconnus

03.02.2015
  • 1422976149583513_IMG_146869_HR.jpg

Phénomène mondial, la santé connectée continue de gagner du terrain. Les derniers chiffres l’attestent. Le volume mondial des applications mobiles santé (au sens large) est passé de 6 000 en 2010 à 100 000 en 2013. On recense aujourd’hui 15 milliards d’objets connectés dans le monde (tous secteurs confondus). Les experts parient sur un panel de 80 à 100 milliards d’ici à 2020.

Les Français suivent la tendance. En 2013, ils ont acheté trois millions d’objets (balances, montres, bracelets) pour un chiffre d’affaires de 64 millions d’euros. Sur 4 000 « applis » de santé et de bien-être recensées sur le territoire, 60 % sont destinées au grand public et 40 % aux professionnels de santé.

Un livre blanc et une série de recommandations

E-santé, télésanté, robotique, m-santé, télémédecine, santé connectée, télésurveillance… Comment s’y retrouver ? Dans un livre blanc intitulé « Santé connectée, de la e-santé à la santé connectée » présenté ce mardi, le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) propose une série de recommandations.

Le CNOM promeut une « régulation adaptée, graduée et européenne » du traitement des données issues des objets ou « applis » de santé. Une « déclaration de conformité » qui assurerait la confidentialité et la protection des données recueillies, la sécurité informatique, logicielle et matérielle et la sûreté sanitaire sécuriseraient la mise sur le marché des nouveaux outils de santé connectés. En complément, un « dispositif de vigilance » permettrait de faciliter les déclarations de dysfonctionnements.

Une évaluation spécifique à la télémédecine

Dans le même souci de transparence, l’Ordre estime qu’une évaluation scientifique « neutre » d’experts « sans lien d’intérêt avec les fournisseurs » doit s’appliquer spécifiquement aux solutions de télémédecine.

« Dès lors que l’évaluation des applications et objets connectés aurait effectivement reconnu leurs bénéfices sur la santé individuelle et/ou collective, il serait cohérent d’envisager qu’ils soient pris en charge par la collectivité », c’est-à-dire remboursés par la Sécurité sociale, argumente également le CNOM.

Les Ordinaux émettent enfin le souhait de définir « un cadre du bon usage de la santé mobile », en concertation avec la Haute Autorité de santé (HAS), afin de « soutenir et renforcer la relation patient-médecin ».

A. B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 13 Commentaires
 
04.02.2015 à 20h41

« Mais on s'en tape complètement ! Y'a d'autres priorités à défendre, surtout en ce moment non ? »

Répondre
 
03.02.2015 à 22h17

« Personnellement je trouve la proposition du CNOM pertinente si l'on prend le temps de lire les conditions mises par cette Instance et en partie rapportées dans cet article. Normes Européennes Sanit Lire la suite

Répondre
 
04.02.2015 à 09h57

« A mon avis mieux rembourser les lunettes ou les appareils dentaires serait bien plus pertinent... »

Répondre
 
03.02.2015 à 22h04

« Ah mais enfin ! Moins j'en fait et plus je suis radin, donc on rembourse, mais là il n'y a pas de trou ! On en créer un de plus !
"Allo la cour des comptes" ! »

Répondre
 
03.02.2015 à 21h38

« Le président de l'ordre vient peut être d'investir dans ses sociétés ? Enfin bref, peut-il s'exprimer d'abord plus fermement sur la manière indigne avec laquelle la pire ministre de la Santé de la 5 Lire la suite

Répondre
 
03.02.2015 à 21h16

« Quelle catastrophe, quelle honte, quelle ignorance mortifère !
Au moment ou l'on interdit -enfin- le téléphone portable en voiture Voilà qu'on en fait la promotion pour se soigner alors qu'il génère Lire la suite

Répondre
 
04.02.2015 à 09h10

# Décalé peut-être, ou plutôt pas de mon goût ! # D'ailleurs Adolf Hitler avait envisagé l'utilisation des ondes pour la solution finale.
Si le but est de dire les plus grosses c....

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pour grossesse ou longue maladie, les internes ne seront plus déclassés lors du choix de stage

stage

Le décret supprimant le déclassement lors du choix de stage des étudiants du troisième cycle dans le cas d'un « congé maternité, d'un congé... 4

Insémination post-mortem : la France pourrait autoriser un transfert de sperme en Espagne

cecos

Le rapporteur du Conseil d'État s'est déclaré ce 27 mai en faveur de la requête de Mariana Gonzalez-Gomez, une jeune femme espagnole, dont... 1

Étienne Caniard (FNMF) : « On est en train de détruire la protection sociale à la française »

caniard

Au terme de son mandat à la présidence de la Mutualité française (il partira le 23 juin), Étienne Caniard a exprimé, avec une grande... 7

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter