Renoncement aux soins, délais de consultation : pour 65 % des Français, le système se dégrade

Renoncement aux soins, délais de consultation : pour 65 % des Français, le système se dégrade

02.02.2015
  • 1422892845583124_IMG_146780_HR.jpg

Près de deux tiers des Français (65 %) ont le sentiment que le système de santé se détériore, selon les résultats d’un observatoire mis en place par le cabinet Jalma*. « La perception d’une dégradation est ancrée dans l’opinion et s’avère très homogène sur le territoire », analyse le cabinet de conseil.

Ce jugement négatif est plus marqué à l’hôpital (60 %), principalement en raison de l’attente croissante et de la disponibilité des personnels. Plus d’un patient sondé sur deux estime que la situation s’altère aussi en médecine de ville. Seules les cliniques privées recueillent un avis positif majoritaire.

« Il n’y a pas de remise en cause de la qualité des soins ou de la compétence du corps médical, nuance Jalma. Les Français se déclarent très majoritairement satisfaits de leur généraliste (92 %) et de leur spécialiste libéral (86 %). »

La plupart des clignotants de l’accès aux soins sont au rouge, diagnostique toutefois le cabinet de conseil. Selon les résultats de l’enquête, 7 Français sur 10 ont déjà renoncé à des soins médicaux (lire infographie). Le délai d’obtention d’un rendez-vous chez un spécialiste reste la première cause de renoncement aux soins des Français (67 %), devant leur coût (46 %) et l’éloignement géographique (32 %).

51 jours en moyenne pour voir un spécialiste libéral

Le temps moyen de rendez-vous chez un spécialiste libéral est ainsi passé de 44 à 51 jours depuis la première édition de l’enquête, réalisée il y a quatre ans. L’attente pour obtenir une consultation est deux fois plus longue en province qu’en région parisienne. L’enquête pointe d’importantes disparités régionales avec des délais d’accès à un médecin spécialiste libéral variant du simple au triple !

En ville, la situation est particulièrement difficile pour les ophtalmologues (111 jours en moyenne) avec une attente de deux mois environ en Ile-de-France mais qui atteint cinq mois dans le Nord-Pas-de-Calais.

Pour obtenir une consultation chez un cardiologue, il faut attendre 42 jours en moyenne (21 jours en Languedoc-Roussillon, PACA ou en Corse mais 72 jours en Picardie, Champagne-Ardenne ou Bourgogne).

La durée moyenne pour obtenir un rendez-vous chez un dermatologue libéral est de 50 jours, elle est de 36 jours pour un ORL, 57 jours pour un gynécologue. Si la démographie médicale déclinante a une répercussion directe sur l’accès aux cardiologues et aux gynécologues, elle n’a pas le même impact pour l’accès aux trois autres spécialités concernées, ce qui amène Jalma à s’interroger sur l’organisation des soins.

Les délais empirent à l’hôpital,

La situation s’est surtout fortement dégradée à l’hôpital ces dernières années. Hors urgences, il faut désormais en moyenne un mois et demi pour y obtenir un rendez-vous (49 jours chez un médecin spécialiste à l’hôpital). En deux ans, l’attente s’est ainsi allongée de neuf jours ! « L’hôpital ne joue plus le rôle de facilitateur d’accès aux soins et cette tendance s’accentue depuis trois ans », décrypte le cabinet de conseil.

* Enquête sur l’accès aux soins et leur qualité réalisée en 2014 par l’IFOP pour Jalma auprès d’un échantillon de 1 021 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 51 Commentaires
 
04.02.2015 à 19h30

« TPG obligatoire + soins ressentis "gratuits" pour beaucoup de patients + nomadisme médical sans contrainte = Inutilité du "médecin traitant" ( Ne comptez pas sur moi, "spécialiste", pour faire le fl Lire la suite

Répondre
 
05.02.2015 à 03h42

« MST a dit que le MG serait le "pivot" de sa loi... elle a aussi dit que que le ressenti des médecins d'une étatisation de la médecine était dû a une mauvaise redaction du texte de la part de ses co Lire la suite

Répondre
 
03.02.2015 à 20h21

« Avec la loi de MST, ça sera bien pire. On dirait que les français ne l'ont pas bien compris. S'ils savaient, ils se réjouirait de ce qui est encore en place... »

Répondre
 
03.02.2015 à 16h43

« Pas d'accord avec vous. L'ophtalmo est en accès direct uniquement pour des problèmes de vision et de lunettes, pas pour les autres pathologies de l'oeil et le gynécologue pour le suivis gynéco (frot Lire la suite

Répondre
 
08.02.2015 à 20h09

« Chez le MG »

Répondre
 
03.02.2015 à 22h30

« Et quand c'est urgent ceux de + de 26 ans ils vont où ??? »

Répondre
 
03.02.2015 à 14h29

« "Près des 2/3 de la population A LE SENTIMENT d'une dégradation du système de santé" !!!
Près de 2/3 de la population a le sentiment de payer trop d’impôt.
Près de 2/3 de la population a le sentimen Lire la suite

Répondre
 
03.02.2015 à 09h44

« Profession : médecin hospitalier.
Les secrétaires ont un rôle à jouer. C'est elles qui tiennent le carnet de rdv. Faites un test et regardez comment le carnet est rempli. Vous aurez des surprises. L Lire la suite

Répondre
 
04.02.2015 à 07h33

« Il est effectivement important de dire aux usagers que les consultations assurées dans nombre d'établissements hospitaliers par les praticiens titulaires (pour exclure les attachés de consultation q Lire la suite

Répondre
 
03.02.2015 à 13h47

« Les secrétaires font ce qu'on leur dit de faire... Plusieurs fois, dans plusieurs services différents, la secretaire m'a répondu sur ordres des médecins : on ne prend plus de nouveaux patients !!!! Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter