Pas de négociation tarifaire : les médecins libéraux claquent la porte de la CNAM

Pas de négociation tarifaire : les médecins libéraux claquent la porte de la CNAM

28.01.2015
  • cnam

La commission paritaire nationale (CPN) qui réunissait ce mercredi 28 janvier les syndicats de médecins libéraux signataires de la convention médicale et la caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM), a tourné court. La séance a duré moins d’une heure.

Devant le refus de la CNAM d’inscrire à l’ordre du jour de cette réunion l’ouverture d’une négociation tarifaire, l’ensemble des syndicats de médecins a quitté la séance.

« Les caisses renvoient ce sujet au lendemain d’élections professionnelles aux URPS dont la date précise reste inconnue, s’insurge la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF). Nous refusons de croire aux promesses de négociations futures dont la date serait fixée à La Saint-Glinglin ! »

La CSMF a donné pour consigne à ses représentants locaux de boycotter les réunions des commissions paritaires locales régionales « aussi longtemps que persistera le blocage tarifaire ».

Ce mercredi, MG France avait de nouveau réclamé que les généralistes puissent pratiquer la majoration MPC de deux euros, permettant ainsi de porter le tarif de la consultation à 25 euros.

Surenchère syndicale

« La CNAM nous a opposé une fin de non-recevoir et repousse aux calendes grecques toute négociation en prétextant le mauvais état des finances », regrette également le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF. Selon ce dernier, plusieurs syndicats souhaitent que la majoration de coordination spécialiste (MCS) actuellement fixée à 3 euros soit augmentée et devienne accessible aux généralistes.

La tension monte entre les pouvoirs publics et les médecins libéraux. Après la fermeture des cabinets fin décembre, la grève administrative lancée qui se poursuit, et la grève de la permanence des soins prévue le week-end prochain, les médecins de ville accentuent leurs revendications tarifaires, à quelques mois des prochaines élections professionnelles. Ils manifesteront à Paris le 15 mars prochain aux côtés des internes opposés au projet de loi de santé.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 33 Commentaires
 
29.01.2015 à 13h03

« Le pb est surtout pour moi le 1/3 payant généralisé et la délégation des actes médicaux aux IDE, SF et pharmaciens, qui donne encore + l'impression d'avoir fait 12 ans d'étude pour rien ou presque. Lire la suite

Répondre
 
29.01.2015 à 11h47

« La convention est signée par la CNAM et les syndicats.
Les syndicats ne peuvent-ils pas dénoncer cette convention, tout simplement ? Ce serait un signe fort, à la fois d'union et de détermination. Lire la suite

Répondre
 
30.01.2015 à 08h56

« La relation "paritaire" entre syndicats de médecin et la sécu souffre d'un élément fondamentale : l'assymetrie de la relation.
Son fondement principal : le tarif d'autorité pour qui irait voir un me Lire la suite

Répondre
 
29.01.2015 à 10h24

« Je vous lis tous, appel à l'unité, exigences de négociations conventionnelles...
Je ne peux résister à rappeler qu'au printemps 2014, le SML via son président avait appelé à l'unité syndicale, que c Lire la suite

Répondre
 
29.01.2015 à 08h56

« Renvoyées aux calendes grecques les négociations tarifaires , vu le fiasco dans lequel s'est mis la Grèce lors de ses dernières élections, ce doit être de l'humour de notre ministre, pas très carabi Lire la suite

Répondre
 
29.01.2015 à 01h57

« Lisez le rapport 2014 de la cours des comptes sur la convention médicale... un peu long, mais on comprend mieux où MST veut en venir. Il ne reste plus qu'à dénoncer cette convention, si les syndica Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... 1

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter