C à 25 euros : face à la « discrimination » subie par les généralistes, MG France persiste et signe

C à 25 euros : face à la « discrimination » subie par les généralistes, MG France persiste et signe

28.01.2015

MG France devait réclamer une nouvelle fois, ce mercredi en commission paritaire nationale (CPN, qui réunit la CNAM et les syndicats), l’accès pour les généralistes à la cotation MPC (de deux euros), réservée aux autres spécialités, portant à 25 euros le tarif de la consultation. « La médecine générale est toujours traitée par la convention comme une sous-spécialité », juge le syndicat de généralistes, qui dénonce depuis plusieurs années la « discrimination entre spécialités médicales » introduite par l’avenant 19 de la convention médicale de 2005. « Pour un travail identique, la rémunération des généralistes est inférieure de 2 euros à celles des autres spécialités », s’insurge le syndicat présidé par le Dr Claude Leicher.

Pour MG France, l’accès à cette majoration constitue une « indispensable mesure d’équité et de remise à niveau en faveur des médecins généralistes ».

Le 6 janvier, alors que le syndicat appelait à fermer les cabinets contre le projet de loi de santé, le Dr Claude Leicher alertait : « Des médecins vont entrer en phase de transgression tarifaire. » Selon le syndicat, des médecins ont commencé à appliquer d’autorité le C à 25 euros. MG France n’a pas lancé de tel mot d’ordre tarifaire mais son président a précisé que le syndicat apporterait son soutien aux confrères poursuivis par les caisses.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
28.01.2015 à 22h28

« C'est qui qui a la plus grosse .... Expérience ? »

Répondre
 
29.01.2015 à 00h55

« G.Attal, devenu attaché de MST à 23 ans... et lui, il SAIT ! »

Répondre
 
29.01.2015 à 15h09

« Pour conseiller Mme Touraine même une petite licence en bon sens devrait être suffisante... Un futur apparatchik ce jeune Attal, sans aucune compétence ni diplôme mais avec une certitude absolue d'a Lire la suite

Répondre
 
28.01.2015 à 22h01

« Autrefois il y avait des Médecins qualifiés en "Spécialité de Médecine Interne" travaillant en libéral en tant qu' Interniste... Cela voulait simplement dire qu'ils avaient passé toutes les épreuves Lire la suite

Répondre
 
28.01.2015 à 12h30

« Le MPC n'est pas réservé aux "autres" spécialités mais aux spécialités. Etre spécialiste en médecine général est un non-sens total. Etre spécialiste implique une préparation de l'internat de 3 ans a Lire la suite

Répondre
 
28.01.2015 à 16h34

« Cher confrère, vous avez donc obtenu votre spécialité à bac +10 ou 15. Désolé de vous décevoir, mais le Conseil de l'Ordre m'a accordé le titre de Spécialiste en Médecine Générale en 2007, donc à ba Lire la suite

Répondre
 
28.01.2015 à 20h18

« MG FRANCE, c'est MG FRANCE... ils se raccrochent aux branches comme ils peuvent. Ceci dit, votre commentaire ne fait que renforcer la désunion entre MG et spécialistes. Sachez, monsieur, que nos co Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Radié par l'Ordre pour non-paiement de ses impôts, un généraliste réhabilité par le conseil d'État

radié

Le fait pour un praticien de ne pas avoir payé ses impôts constitue-t-il un comportement de nature à déconsidérer la profession ? Oui, à en... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter