Bruno Le Maire (UMP) veut dépenser mieux à l’hôpital et dérembourser des médicaments

Bruno Le Maire (UMP) veut dépenser mieux à l’hôpital et dérembourser des médicaments

20.01.2015

Le député UMP Bruno Le Maire a estimé que les manifestations du 11 janvier exprimaient le besoin de « refonder notre modèle » et de renforcer la sécurité, même s’il faut pour cela « réduire l’Etat social ».

« Nous avons une occasion unique, après le 11 janvier, de refonder notre modèle économique, social, les bases de notre nation, saisissons là, c’est ce que nous demandent les Français, ils nous disent "imaginez la France de demain" », a-t-il affirmé sur BFM TV et RMC Radio.

Pour l’ex-ministre, la sécurité est aujourd’hui l’« urgence absolue ». Il souhaite ainsi réformer le Code de procédure pénale, rendre les écoutes plus efficaces, mais surtout donner des moyens à la police, le plus rapidement possible. « Quand je dis renforcer les moyens de la police, de la gendarmerie, des armées, je dis qu’il va falloir réduire l’Etat social, réduire le nombre de fonctionnaires, parce qu’il va falloir financer tout cela », a plaidé l’élu de l’Eure.

Non aux urgences « gratuites »

Pour « donner 500 millions d’euros supplémentaires » aux armées, « avoir plus d’effectifs, construire des places de prison qui coûtent très cher », la classe politique doit « être capable de dire qu’il faudra dépenser mieux dans les hôpitaux, dérembourser un certain nombre de médicaments, supprimer tous les régimes sociaux de retraite, modifier le statut de la fonction publique », a insisté Bruno Le Maire.

« Peut-on continuer à accorder la gratuité des urgences à l’hôpital pour des gens qui (...) ne veulent pas aller chez leur médecin de ville ? Peut-on continuer à avoir une aide médicale d’Etat pour des étrangers en situation irrégulière, qui se font soigner sans avoir donné un euro à la Sécurité sociale ? », a-t-il suggéré.

« Nous payons notre incapacité à faire émerger un nouveau modèle économique et social à la hauteur des attentes des français, qu’ils ont manifesté avec tant de dignité et de force le 11 janvier », a-t-il conclu.

(Avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
23.01.2015 à 09h33

« Un administrateur.
Pour être plus précis, l'Hôpital doit faire SEPT Milliards d'économie comme le précise la COUR DES COMPTES. »

Répondre
 
21.01.2015 à 19h57

« Nous n'avons pas les moyens de nos ambitions !
Nous devrions nous allier avec tous les pays européens de bonne volonté et bousculer les frontières... »

Répondre
 
20.01.2015 à 22h31

« Oui supprimez les régimes spéciaux de retraites de nos ministres et députés. Je suis sur que l'économie réalisée sera de même ampleur mais moins de gens souffriront ! »

Répondre
 
20.01.2015 à 21h45

« Du courage chers politiciens, non pour dépenser plus mais mieux , non pour être réélus mais pour le bien de la France . Et puis ok pour la libre expression mais sous condition d'éviter le blasphème Lire la suite

Répondre
 
20.01.2015 à 21h18

« Oui ca parait incontestable, mais n'oublions pas la manipulation des masses, "le troupeau perplexe" qu'on aime bien contrôler et pister de plus en plus en haut lieu, et merci pour le business des pu Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 16

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... 3

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 2

La CSMF réclame une loi de santé rectificative et détaille son projet politique

ortiz

À un mois du premier tour de la présidentielle, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a placé le futur président de la Rép... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter