Tiers payant généralisé : rapporteur PS de la loi de santé, le Dr Olivier Véran « solidaire » de Touraine

Tiers payant généralisé : rapporteur PS de la loi de santé, le Dr Olivier Véran « solidaire » de Touraine

14.01.2015
  • 1421244805577774_IMG_145196_HR.jpg

Invité ce mercredi matin des « Débats sans tabou* » à Paris, le Dr Olivier Véran, neurologue au CHU de Grenoble, député socialiste de l’Isère et rapporteur du premier volet de la loi de santé (prévention), s’est employé à rassurer ses confrères médecins sur quelques points conflictuels de ce texte tout en affichant sa solidarité avec Marisol Touraine dans une période très agitée.

Le tiers payant intégral généralisé ? « J’écoute religieusement la ministre qui dit qu’elle ira jusqu’au bout de cette réforme », a assumé le député socialiste, insistant sur le « renoncement caché aux soins ». « Solidaire du gouvernement » sur ce sujet de forte crispation, Olivier Véran a en revanche souligné l’impérieuse nécessité de garantir aux médecins un système technique « totalement fiable », et non pénalisant pour la profession, qu’il s’agisse du temps passé pour le travail administratif ou du règlement dans les délais rapides.

« Depuis des mois, je défends sur ce sujet une stratégie pragmatique et non idéologique, nous devons d’abord être capables de démontrer que le tiers payant fonctionne parfaitement, avec un interlocuteur unique », a-t-il assuré, rappelant les propos de François Hollande promettant un système « beaucoup plus rapide et efficace ». « Par exemple, il ne faut pas que les médecins généralistes passent du temps de consultation à vérifier les droits de leurs patients », a illustré le parlementaire. Quant au rôle de l’assurance-maladie dans cette réforme, le député calme le jeu : « Ce n’est pas parce que l’argent transite par la caisse que ce sera un levier de chantage. » Le neurologue est même allé plus loin en suggérant des « pénalités » contre les organismes payeurs (caisses et complémentaires) en cas de défaut ou retard de paiement.

Pas question de désosser le métier de médecin

Le député socialiste s’est efforcé de dédramatiser sur deux autres points sensibles.

La montée en puissance des agences régionales de santé (ARS), accusées de préparer une carte sanitaire libérale ? « Le volet ambulatoire des SROS [schémas régionaux d’organisation des soins] n’est pas opposable, a répété Olivier Véran. Les ARS n’ont pas vocation à dicter aux médecins des modes d’organisation d’en haut mais à identifier des priorités de santé de santé publique ou d’accès aux soins. Et l’ARS n’a pas de leviers pour sanctionner. » Un groupe de travail doit être mis sur pied par Marisol Touraine sur la place des médecins dans les lieux de décision dans les territoires avec les ARS.

Quant aux pratiques avancées des professions paramédicales et aux nouveaux métiers de santé, autre sujet qui fâche dans la loi de santé, Olivier Véran a insisté sur l’opportunité d’évoluer en ce sens pour les médecins eux-mêmes. « On devrait pouvoir s’appuyer sur des paramédicaux beaucoup plus compétents dans certains domaines, a-t-il expliqué. C’est une occasion en or de regagner du temps médical. Il ne s’agit pas de déléguer des actes courts ou de "désosser" le métier de médecin mais aussi de mieux rémunérer le temps de consultation. » Là encore, un groupe de travail est programmé.

Au-delà de tel ou tel chapitre de la future loi, le député PS a salué la méthode de Marisol Touraine. « Elle dépose un projet de loi, constate les désaccords et s’engage sur une vraie concertation avant même le débat parlementaire. Et n’oubliez pas le rôle du Parlement ! », a-t-il lancé, une façon d’admettre que les lignes de cette loi controversée peuvent encore bouger.

* Une série de rencontres organisées par le Syndicat des médecins libéraux (SML) avec « Décision Santé » et « le Quotidien du Médecin ».

player par defaut pour jouer une video standalone

Cyrille Dupuis
Source : Lequotidiendumedecin.fr
110 Commentaires
 
20.01.2015 à 13h42

« Il est médecin dans un CHU, il ne sait pas ce que c'est que de gérer une comptabilité libérale, entretenir des locaux, etc, etc, c'est insensé qu'il ose parler en notre nom ! »

 
19.01.2015 à 06h02

« Quand ce confrère alignera la retraite des députés sur le régime commun : il sera crédible !
Nous verrons, si il sera réélu, mais après ces 5 ans de député il aura obtenu une retraite de 1350€ p Lire la suite

 
16.01.2015 à 12h07

« Mr Véran , quel bel "enfumage" ! Votons la loi, on discutera après... »

 
16.01.2015 à 09h43

« Ecoutez cette video avant de la commenter sur des a priori ! Ne ratez surtout pas le passage où le député relate son expérience de l'Ordre des médecins ayant interdit une initiative de médecins libé Lire la suite

 
16.01.2015 à 09h39

« Merci à ce député de nous apprendre qu'une étude aurait montré que c'est à partir de 50 euros que les Français réduisent leurs consultations et aussi pour avoir rappelé que ce sont les lunettes, les Lire la suite

Voir tous les commentaires

A la une

add

Santé au travail, médiateurs, coaching : comment Touraine veut « soigner les soignants » dans les hôpitaux

touraine

Attendu depuis des mois par la communauté hospitalière, le plan d'action du gouvernement visant à améliorer les conditions de travail des... 7

Vaccination par les pharmaciens, protection maternité : le budget de la Sécu définitivement adopté

vaccin ph

Le Parlement a adopté définitivement ce lundi, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, le PLFSS 2017 (projet de loi de financement de...

Fils de médecins, Macron défend la « révolution » de la santé  Abonné

MACRON

Plutôt qu'un « catalogue d'espoirs déçus », c'est une « vision, un récit, une volonté » que propose Emmanuel Macron dans son ouvrage «...

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter