Mediator : un cardiologue dénonce l’emballement médiatique

Mediator : un cardiologue dénonce l’emballement médiatique

23.12.2014
  • 1419341688572357_IMG_143842_HR.jpg

« Dès les premières auditions de la mission d’information sur le Mediator mise en place par l’Assemblée nationale, je me suis convaincu d’écrire ce livre tant son président et ses différents membres me semblaient s’être déjà faits leur opinion. »

Dans son dernier ouvrage (*), le Pr Jean Bardet, cardiologue, ancien membre du Comité consultatif national d’éthique, ancien député UMP, et membre de cette mission d’information de l’Assemblée sur le Mediator, fait part de ses doutes face à l’emballement politique et médiatique qu’a connu cette affaire. Et tire à boulets rouges sur bon nombre des acteurs de ce dossier.

Parodie de mission parlementaire

Cette mission parlementaire ne trouve pas grâce aux yeux de l’auteur, qui la juge trop « peu dérangeante » à son goût. Son rapporteur, le député UMP Jean-Pierre Door, y est qualifié de « sympathique et consensuel », mais « la vérité oblige à dire que son rapport final ne va pas résumer les travaux de la mission ». Il écrit même que « dès que l’on voulait essayer de comprendre l’affaire Mediator, on se faisait accuser de collusion avec Servier ». L’auteur prend pourtant soin de préciser qu’il n’a aucun lien d’intérêt avec ce laboratoire, ni avec aucun autre.

Plaidoyer à charge

Le rapport de l’IGAS est qualifié de « plaidoyer uniquement à charge contre les laboratoires Servier ». Jean Bardet regrette notamment « l’occultation des éléments à décharge sur la nature de la molécule » (le benfluorex). Il rappelle que les auteurs ont été « dans l’incapacité complète d’évaluer le nombre de décès causés par le Mediator ».

La pneumologue Irène Frachon, à l’origine des premières révélations, en prend pour son grade. « En aucun cas le Dr Irène Frachon (auteure du livre « Mediator, combien de morts ? ») ne répond à la question » du titre de son ouvrage, regrette Jean Bardet. Il n’est pas tendre avec sa consœur : « plus j’avance dans la lecture de son livre, plus je suis stupéfait par le très faible niveau de fiabilité médicale et d’exigence de Mme Frachon, et par le manque de précisions des données ».

Combien de morts ?

Cette question du nombre de morts revient à plusieurs reprises. « À partir de 64 cas recensés par la CNAM, écrit-il, Catherine Hill a extrapolé et est parvenue à 500 décès. D’autres ont surenchéri à 1 000, voire 2 000 ». Il rappelle que les statisticiens assurent que cette étude de la CNAM ne permet pas de calculer le nombre total de décès par valvulopathie attribuables au Mediator.

Le ton est le même tout au long de son livre. Le Pr Jean Bardet ne cherche pas à exonérer le Mediator de ses victimes, ni Servier de ses responsabilités, mais il veut savoir combien de bataillons forment les victimes. Pour lui, cette affaire est aussi celle d’un emballement médiatique sans précédent, et d’un coupable désigné avant même que le procès, programmé pour le premier semestre 2015, ait eu lieu.

(*) : L’affaire Mediator, un devoir de vérité, Ed. Questions d’actu

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
24.12.2014 à 10h08

« La Metformine est sur le marché depuis la fin des années 60 et reste une des bases du traitement du diabète de type II.
Par contre, dès octobre 1986, on pouvait lire dans Prescrire: “D’une manière g Lire la suite

Répondre
 
24.12.2014 à 09h43

« "La destruction d'une valve cardiaque est-elle un effet secondaire, même rare, comme les autres ? Si oui, alors, passons il n'y a effectivement rien à voir; je voudrais savoir si le endocrinos con Lire la suite

Répondre
 
24.12.2014 à 09h29

« Sur l'ensemble prescriptions, reçues à mon officine, où figurait du Mediator, au moins 30 % étaient destinées pour des femmes à visée amaigrissante et non diabétiques... mais si j'ai refusé de les d Lire la suite

Répondre
 
24.12.2014 à 00h42

« NON. Les médecins qui prescrivaient Médiator ne savaient pas ! Une pharmacopée inexistante en matière d'aide à l"amaigrissement, voilà ce qui a favorisé la prescription de ce produit, inutile notoir Lire la suite

Répondre
 
23.12.2014 à 22h40

« Endocrinologue, j'ai prescrit le Médiator A LA POSOLOGIE DE L'AMM, sans aucun effet indésirable clinique ou échographique pathologique pour les malades qui ont voulu une écho de contrôle. »

Répondre
 
26.12.2014 à 11h16

« Endocrinologue, diabétologue et enseignant de thérapeutique, je n'ai jamais prescrit le Mediator pour la simple raison que Servier n'a jamais donné la moindre preuve d'une efficacité quelconque. N'a Lire la suite

Répondre
 
24.12.2014 à 09h25

« Qui donc, de par leur volonté n'étaient pas morts. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Guérilla tarifaire : les généralistes contestataires de Romillé fixés sur leur sort en janvier

25 euros

C'est fin janvier 2017, lors d'une prochaine réunion de la commission paritaire locale (CPL) de la caisse primaire d'Ille-et-Vilaine, que... 5

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

Innovation, recherche ... accompagnement des patientsLe Galien 2016 fait peau neuve Abonné

mehl

Quatre nouvelles catégories sont récompensées cette année aux côtés des volets classiques médicamenteux et travaux de recherche. 2016,... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter