Open data : l’Assurance-maladie met en ligne un premier jeu de données de santé

Open data : l’Assurance-maladie met en ligne un premier jeu de données de santé

19.12.2014
  • 1418996054574542_IMG_144398_HR.jpg

L’Assurance-maladie vient de mettre en ligne un premier jeu de données « sources », le Damir national, conformément aux préconisations de la commission « open data en santé ».

Cette base est une extraction mensuelle et agrégée nationalement du Système national d’information inter-régimes de l’Assurance-maladie (SNIIRAM). Les données comprennent l’ensemble des remboursements mensuels effectués par le régime général (hors prestations hospitalières), par type de prestations (soins et prestations en espèces), type d’exécutant (médecins par spécialité, chirurgiens dentistes, auxiliaires médicaux, laboratoires d’analyse, pharmaciens, ...) et par type de prescripteurs.

Les dépenses sont indiquées en montants remboursés et présentées au remboursement. Elles sont chapeautées par un document « mode d’emploi », permettant de lire la succession aride de chiffres et lettres.

Ce premier jeu de 60 ressources doit permettre aux développeurs et experts des données de se familiariser avec ces informations, explique l’Assurance-maladie.

Un « Hackathon » pour découvrir de nouveaux usages

Le 22 janvier, l’Assurance-maladie et Etalab* convient à Paris les développeurs, « datascientists », économistes, architectes, designers, chercheurs à un Hackathon (événement de développement collaboratif) : ils auront huit heures pour disséquer un jeu de données et programmer des applications et autres projets d’utilisation.

Ce test grandeur nature doit permettre d’identifier de nouveaux usages pertinents des données de santé, de s’assurer du respect de la protection de la personne, et de préparer le terrain pour une expérimentation à plus grande échelle, encadrée par la future loi de santé.

Jusqu’à présent, seuls quelques organismes habilités avaient accès au SNIIRAM alors que des usagers, chercheurs, consultants, journalistes, réclament depuis janvier 2013 la transparence des données publiques de santé.

* Etalab a comme mission de coordonner l’action des services de l’Etat et de ses établissements publics pour faciliter la réutilisation la plus large possible de leurs informations publiques.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les dépassements rétablis à l'hôpital, une « insulte à la démocratie » selon les usagers

depassement

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS, usagers) s'offusque de la récente ordonnance rétablissant officiellement les dépassements... Commenter

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter