Un bilan politique peu encourageant - Les signes avant-coureurs de 2014

Un bilan politique peu encourageantLes signes avant-coureurs de 2014

18.12.2014
L’année 2014 aura été l’occasion, pour la classe politique, de mesurer son impuissance face à la stagnation économique et à la détresse sociale. En effet, si le remplacement de Jean-Marc Ayrault par Manuel Valls a permis au président de la République d’engager des réformes plus nombreuses, la conjoncture s’est améliorée d’elle-même, grâce à la baisse de l’euro et du prix de l’énergie, mais aussi grâce une politique de « quantitative easing » (liquidités mises à la disposition du crédit) en Europe. L’opinion publique européenne et plus spécifiquement française ne ressent pas encore les conséquences de ces événements positifs et elle continue donc à douter de la capacité de l’exécutif à créer une dynamique de croissance.
  • 1418868716573138_IMG_144069_HR.jpg

Le bilan annuel permet de fixer les événements qui ont lieu pendant l’année. Néanmoins, il est préférable d’en tirer les conclusions sur la façon dont l’année écoulée prépare l’année qui vient. Ce qui gêne la réforme, ce n’est pas que le pouvoir n’en sache pas la nécessité et le contenu, mais la résistance qu’elle provoque à droite par principe. Le vrai problè...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Enquête Ifop pour « le Quotidien »Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins

Enquête Ifop pour « le Quotidien » - Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins-0

Bien moins enclins à l’abstention que l’ensemble des Français, les médecins libéraux s’avèrent polarisés par la droite de François Fillon... 39

Hypercholestérolémie : la HAS recommande d'utiliser l'outil SCORE en prévention primaire entre 40 et 65 ans

CHOLESTEROL

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie aujourd'hui 3 fiches mémo « afin de guider les professionnels de santé sur la manière d'appréhender... 2

Au congrès de la médecine générale, une pétition pour un DES à 4 ans !

Le collège de la médecine générale a lancé une pétition pour porter le diplôme d'études spécialisées (DES) de trois à quatre ans. L'annonce... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter