MG France prédit une grève très suivie, Touraine assure que les Français trouveront à se faire soigner

MG France prédit une grève très suivie, Touraine assure que les Français trouveront à se faire soigner

17.12.2014
  • 1418835876573994_IMG_144280_HR.jpg

Le Dr Claude Leicher, président de MG France, a pronostiqué ce mercredi sur France Inter que la grève des médecins libéraux contre la loi de santé entre le 23 et le 31 décembre, serait « très suivie ». « L’ensemble des syndicats appellent à fermer les cabinets [...] ce n’est pas l’habitude des médecins », a-t-il expliqué pour souligner le caractère exceptionnel du conflit.

Le leader du syndicat de généralistes a assuré que ce mouvement de contestation de fin d’année associé à la grève de la permanence des soins n’entraînerait pas de « mise en danger de la vie des Français ». « Les patients qui ont des problèmes urgents appelleront la permanence des soins ou le 15, et bien entendu les urgences seront assurées », a-t-il déclaré.

Sur France 2, la ministre de la Santé a affirmé mercredi que les personnes malades « trouveraient à se faire soigner » pendant les fêtes de fin d’année, malgré la grève des médecins libéraux. « Les services du ministère de la Santé seront évidemment en contact dans chaque département avec les médecins pour voir qui sera sur place, qui pourra assurer les soins et, par ailleurs, les services hospitaliers accueilleront ceux qui auront besoin d’être accueillis », a ajouté Marisol Touraine.

Les raisons de la colère

Interrogé sur les motifs de la fronde médicale, le Dr Leicher a précisé qu’au-delà de la loi de santé, « ce sont les conditions de travail des médecins généralistes, la démographie qui se casse la figure et les Français qui ne trouvent plus de médecin traitant » qui étaient en jeu.

La généralisation du tiers payant, prévue en 2017, reposant sur l’obligation, demeure un casus belli pour le président de MG France. « J’ai pratiqué le tiers payant pendant 7 ans, je n’emmènerai pas la profession dans le système tel qu’il est pratiqué aujourd’hui, a expliqué le chef de file des généralistes. Nous avons en face de nous 25 régimes obligatoires d’assurance-maladie et 500 mutuelles différentes ! Tous ces gens ne parlent pas le même langage et nous ne pouvons pas, nous, pour 23 euros, aller vérifier deux lignes de paiement pour chacune de nos consultations. » Pour autant, il a estimé que la majorité des médecins n’étaient pas contre le « principe » du tiers payant.

Le président de MG France a rappelé que deux tiers des généralistes n’ont pas de secrétariat et évoqué l’urgence de revaloriser la consultation. « Ce n’est pas une question de revenus, c’est une question de moyens », a-t-il argumenté.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 42 Commentaires
 
18.12.2014 à 14h51

« En lisant vos commentaires, chers confrères, je constate que, comme toujours, il n'y a pas d'accord entre vous, quelque soient la ou les raisons. Nous sommes trop individualistes et il n'y a pas deu Lire la suite

Répondre
 
19.12.2014 à 21h03

« "QUELLES que soient les raisons".
Et de fiasco, je n'ai en vue que celui de MST. »

Répondre
 
18.12.2014 à 19h59

« Logique que nous ne soyons pas tous d'accord, mais bon sang c'est la première fois en 35 ans que je vois une telle grogne
Et vous cher confrère, vous êtes heureux de ce qui se prépare ??. »

Répondre
 
18.12.2014 à 11h40

« Pour la fin de l'année je vais passer les fêtes avec une Hématologue, avec son mari Cardiologue, du 19/12/14 au 1° /01/14. Donc je ne travaillerai pas! Eux non plus car ils sont Finlandais, vivent e Lire la suite

Répondre
 
18.12.2014 à 10h07

« Plutôt d'accord avec tout ce qui a été dit. On a l'air de prendre des vacances, et la multiplication des revendications ne jouent pas en notre faveur. Personnellement, il me faut quelques minutes po Lire la suite

Répondre
 
18.12.2014 à 09h37

« Il est parfaitement anormal que MG-France qui ne représente que les seuls spécialistes en médecine générale ait la capacité de signer des Conventions. »

Répondre
 
19.12.2014 à 21h05

« Dans l'idéal, il faudrait au moins 2 syndicats pour signer, 1 ne serait pas suffisant »

Répondre
 
18.12.2014 à 15h49

« 50 % des médecins diplômés sont des généralistes. Depuis des années. La spécificité de la médecine générale, spécialité médicale globale de prise en charge globale du patient, peut justifier que les Lire la suite

Répondre
 
18.12.2014 à 08h27

« Et à quand une nanif
tous ceux qui ont manifesté ont ontenu gain de cause ( bretons taxis etc ... ) et nous ?????
La couverture médiatique serait plus importante et au moins le public se rend Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... 1

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter