À Pontault-Combault, première pierre de la future maison de consultations de Générale de Santé

À Pontault-Combault, première pierre de la future maison de consultations de Générale de Santé

11.12.2014
  • 1418291608571994_IMG_143694_HR.jpg

Le pôle de santé « La Francilienne » de Pontault-Combault (77), actuellement hébergé dans les anciens murs de la clinique du même nom (appartenant au groupe d’hospitalisation privée Générale de Santé), disposera de ses propres locaux, plus vastes, d’ici à mars 2016. La première pierre du futur bâtiment a été posée mercredi 10 décembre à Pontault-Combault en présence de la maire de la ville, Monique Delessard, et de Filippo Monteleone, directeur général délégué du groupe Générale de Santé.

Consultations et accueil non programmé

Ce pôle de santé atypique propose, outre un service d’accueil non programmé de patients 7 jours sur 7 (de 8 h à 22 h 30), des consultations de médecins généralistes et spécialistes du pôle Est parisien de la Générale de Santé (orthopédie, urologie, gynécologie, ORL, oncologie, chirurgie, gastroentérologie, cardiologie et anesthésie). Sans oublier un plateau technique d’imagerie disposant d’un scanner. « Tous les patients reçus dans le cadre de l’accueil non programmé bénéficient de tarifs en secteur 1, même pour les consultations spécialisées », précise le Dr Nicolas Crocheton, urgentiste libéral exerçant au sein du pôle Est parisien. Pas d’opérations ni d’hospitalisations dans cette future « maison de consultations » mais une offre de soins de proximité pour un bassin de population de plus de 100 000 personnes.

Accord gagnant

Deux raisons ont poussé la Générale de Santé à se lancer dans cette opération de construction, explique au « Quotidien » Filippo Monteleone. « La première, c’est de garantir une présence médicale malgré le déménagement de la clinique. La deuxième, c’est qu’elle permet de créer à Pontault-Combault un amont et un aval autour d’une éventuelle hospitalisation. »

En clair, la Générale de Santé conservera ainsi à Pontault-Combault une vaste « annexe ambulatoire » de ses cliniques, en plus de proposer aux habitants un accès à des soins non programmés. Un accord gagnant qui a séduit la municipalité, inquiète du départ de la clinique « La Francilienne ».

C’est d’ailleurs la mairie qui a acquis le terrain sur lequel sera édifié le pôle de santé. Un promoteur immobilier a été chargé de la construction du bâtiment, qui comprendra 1 800 m2 de locaux médicaux, et 49 logements neufs. La Générale de Santé s’est engagée à louer pour une durée de 10 ans (renouvelable deux fois) les locaux médicaux. Elle facturera aux professionnels de santé leur occupation au prorata temporis.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
02.01.2015 à 12h31

« Je dis bravo et je considère que c'est l'outil libéral alternatif a l' hôpital libéraux , et j'en fais partie , réveillons nous pour contrer l' hôpital en offrant une prise en charge organisée càd Lire la suite

Répondre
 
13.12.2014 à 22h38

« Dans la configuration annoncée, l'exercice libéral en secteur 1 est sauvegardé, avec redevance pour la structure, dans un futur proche la loi Macron permettra le salariat médical pur et simple... »

Répondre
 
12.12.2014 à 00h00

« Voilà le futur, des cliniques de premier soins dispersées en réseau dans toute la France telles les maisons médicales éparses actuelles. Fini la médecine libérale individualisée et de proximité. Bie Lire la suite

Répondre
 
12.12.2014 à 00h40

« Ou s'ils le voient, ils sont envieux de la relation médecin- malade, ils sont enragés que ça leur échappe, et comme des sales gosses ils cassent le jouet pour que personne ne puisse jouer avec. C'es Lire la suite

Répondre
 
11.12.2014 à 21h36

« Les libéraux du secteur n'ont pas été consultés à mon avis sur l’arrivée de cet Alien, aspirateur géant de patientèle. Si encore on définissait les consultations "non programmées" comme de strictes Lire la suite

Répondre
 
11.12.2014 à 21h33

« Combien, les loyers ? »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Poursuivis par la députée Catherine Lemorton, trois médecins se défendent de l'avoir diffamée

lemorton

Les Drs Philippe Cuq et Xavier Gouyou-Beauchamps, responsables de l'Union des chirurgiens de France (UCDF), et Jérôme Marty, président de... 9

Essure : le comité d'experts estime qu'il n'est pas nécessaire de modifier la réglementation

essure

Les 8 experts réunis par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a conclu que « les données de la... Commenter

Tiers payant, tarifs : la CSMF accuse la caisse d'Ille-et-Vilaine d'« acharnement »

tiers

Un harcèlement administratif peut en cacher un autre. Après le bras de fer entre des généralistes de Romillé (Ille-et-Vilaine) et leur... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter