La loi de santé ? La fin d’un long processus de dénigrement, dit un médecin picard

La loi de santé ? La fin d’un long processus de dénigrement, dit un médecin picard

09.12.2014

Très remonté, le Dr Christophe Grimaux, installé à Pierrefonds (Aisne) et président de la FMF en Picardie, a dit tout le mal qu’il pensait du projet de loi de santé au journal « L’Aisne ».

Pour ce médecin, exerçant en milieu rural, « on arrive au bout d’un long processus de dénigrement de la médecine libérale au profit de la médecine hospitalière ». Dans une interview publiée en ligne, il détaille ses griefs contre le texte défendu par la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Les nouvelles prérogatives des ARS ? « C’est la fin de la liberté d’installation puisqu’on veut décréter quelles sont les zones où vont s’installer les médecins. C’est du jamais vu » s’alarme le Dr Grimaux qui dénonce les nouvelles contraintes qui pèseront sur les libéraux.

Une mobilisation très importante, prédit le généraliste 

Le tiers payant généralisé ? « Ça coûterait au médecin 3,50 euros par acte. Ça vous fait ramener la consultation à 17,50 euros » regrette-t-il. Quant à la délégation de tâches, comme la vaccination par les pharmaciens, il y voit « du grand n’importe quoi ». Le médecin s’appuie sur le constat suivant : depuis trois ans, les infirmières ont, elles aussi, la possibilité de vacciner, or « on constate que la couverture vaccinale baisse. Donc, si ça marchait, on le saurait. »

Le Dr Grimaux prédit une « mobilisation très importante » des médecins à l’occasion des fêtes de fin d’année, pendant lesquelles les syndicats ont appelé à la fermeture des cabinets pour protester contre le projet de loi de santé. Interrogé sur les aspects positifs de ce texte, le médecin est sans pitié : « En l’état, je dirais " rien ". » 

S. L.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 19 Commentaires
 
10.12.2014 à 10h20

« À défaut d'avoir su organiser vous même une répartition territoriale équilibrée, le politique se voit obliger de trouver des solutions à un problème grandissant ... la désertification médicale ... Lire la suite

Répondre
 
10.12.2014 à 20h47

« Vous êtes naïf. Il ne s'agit pas de chercher des solutions à la désertification, mais d'asservir une profession dans tous les domaines et à tous les niveaux, pour la rendre "bankable" pour le privé Lire la suite

Répondre
 
10.12.2014 à 20h45

« Les 3 confrères que je connais qui se sont désinstallés (médecine rurale) pour prendre un salariat sont.. des hommes, dont 2 ont laissé leur femme MG se débrouiller seule avec le cabinet !!! »

Répondre
 
10.12.2014 à 00h42

« (jeune) PH, je travaille grosso modo 50 heures par semaine (sans compter les we), mes "astreintes" (demi journée à faire la visite sur place, en fait la même chose qu'en semaine) de we et fériés ne Lire la suite

Répondre
 
10.12.2014 à 10h51

« Commentaire plein de bon sens.
Pour quelques branleurs ( hospitaliers) ou quelques arnaqueurs vénaux et véreux ( libéraux), combien de vertueux qui font (bien) le job en silence ? Mais les trains Lire la suite

Répondre
 
10.12.2014 à 10h38

« Idem pour les hospitaliers qui passent leur temps à critiquer les médecins qui seraient nuls (car pas au fait des dernères recommandations dictés par les labo) et appâtés par le gain uniquement. Sto Lire la suite

Répondre
 
09.12.2014 à 23h53

« Faut pas monter les uns contre les autres.
La situation est dramatique des deux côtés.
Sauf pour nos Énarques qui tirent les ficelles. »

Répondre
 
09.12.2014 à 22h47

« Faut pas se diviser, cher collègue ; la médecine hospitalière aussi se fait massacrer : les seuls qui s'en tirent sont bien entendu le privé (Hollande et Valls sont de droite), et dans le public uni Lire la suite

Répondre
 
10.12.2014 à 18h19

« Les sociétés de ce type existent pour flatter l'égo des "élus" qui ont ainsi la validation de leur supériorité sociale et intellectuelle supposée. Les égos surdimensionnés et le besoin de se sentir Lire la suite

Répondre
 
10.12.2014 à 14h10

« 1° la franc-maçonnerie n'est pas une religion. 2° elle est très liée à la politique, qu'elle influe fortement. 3° un tel système de sociétés (semi-)secrètes ne devrait plus exister au XXIe siècle.
J Lire la suite

Répondre
 
09.12.2014 à 22h18

« 23 - 3,50 = 19,50, non ??? mais ce n'en est pas moins scandaleux »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 12

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter