Cinq médecins font condamner cinq esthéticiennes pour exercice illégal de la médecine

Cinq médecins font condamner cinq esthéticiennes pour exercice illégal de la médecine

09.12.2014
  • 1418139884571125_IMG_143403_HR.jpg

Cinq médecins spécialisés en esthétique de la région de Lorient ont fait condamner ce lundi cinq esthéticiennes pour « exercice illégal de la médecine » pour leur pratique de l’épilation selon la technique de lumière intense pulsée (IPL).

Le tribunal de Lorient a statué sur la confiscation du matériel, d’un montant de près de 40 000 euros « en nature ou en valeur ». Les esthéticiennes devront également verser un euro à chaque plaignant engagé dans ce bras de fer et à la Fédération syndicale de médecine esthétique et anti-âge (FSMEA) pour le préjudice subi.

La substitut du procureur avait requis, en sus de la saisie de la « lampe flash » incriminée, une peine d’amende avec sursis de 5 000 euros.

Mode épilatoire

L’avocat des médecins a fondé son plaidoyer sur l’existence d’un arrêté de 1962 selon lequel « tout mode d’épilation est un acte médical, sauf l’épilation à la pince ou à la cire ». Le recours à une autre machine à épiler ne peut faire l’économie d’un diagnostic médical préalable de la peau, qui permet d’établir une contre-indication en cas de mélanome, de tatouage ou de forte pigmentation, a-t-il argumenté.

L’avocat des esthéticiennes a argué en retour que la technique « ne présentait aucun danger pour la santé humaine » et rappelé que la formation suivie par les utilisatrices de ces lampes avait fait l’objet d’une attestation délivrée par un médecin. En vain.

A.B.-I. (avec l’AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 16 Commentaires
 
13.12.2014 à 08h56

« Si la motivation de la loi est un contrôle dermatologique laissons donc l'autorisation exclusivement à des dermatologues. Les médecins esthétiques défendent un pré carré où ils n'ont rien à faire. I Lire la suite

Répondre
 
10.12.2014 à 22h59

« Bon alors et le Barbier l'ancêtre du médecin lui aussi c'est illégal ce qu'il pratique ?
En 1962, je crois qu'ils avaient oubliés les ancêtres c'est vrai, ils avaient lancés "SPOUTNIK" ! »

Répondre
 
10.12.2014 à 15h56

« Allez, encore un peu de patience et les épilations seront réalisées dans les pharmacies avec un matériel générique et les liftings par les infirmières spécialement formées en deux week-end de Format Lire la suite

Répondre
 
13.12.2014 à 10h57

« Préoccupations de pays riche et de médecins tiroir caisse.... Médecin »

Répondre
 
10.12.2014 à 10h51

« Il faut placer les jugements à leur juste valeur, et sans préjugement. Un acte médical est un acte médical qui ne peut être réalisé que par un médecin formé à cet acte. Curieusement, l'esthétique n' Lire la suite

Répondre
 
10.12.2014 à 16h01

« Merci pour les moches désargentés et "sans dents " comme dirait notre Président. Quant à savoir si certains actes de médecine esthétique ou de chirurgie esthétique se justifient réellement ??? Le d Lire la suite

Répondre
 
10.12.2014 à 20h21

« " l'esthétique n'est souvent apprécié que par les belles personnes. Les critiques proviennent souvent des moches" : vous avez vu ça où ? vous avez des statistiques ??? »

Répondre
 
09.12.2014 à 23h11

« Plutôt que de défendre leurs confrères, les quelques commentateurs précédents semblent presque donner raison aux esthéticiennes ?? Ne pas s étonner alors que les pharmaciens vaccinent et gèrent l ´H Lire la suite

Répondre
 
10.12.2014 à 13h43

« Faire de l'épilation au laser n'est pas vraiment de la médecine. Le poil n'est pas une maladie. »

Répondre
 
10.12.2014 à 20h58

« Je suis bien d'accord mais alors on pourrait dire que l'ensemble de la médecine et de la chirurgie esthétiques (en dehors de la chirurgie réparatrice) n'est pas de la médecine. Or il me semble qu'il Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 21

Guérilla tarifaireC à 25 euros : les généralistes contestataires de Romillé traduits en commission paritaire Abonné

Cinq médecins de Romillé (Ille-et-Vilaine) sont convoqués aujourd'hui devant leur caisse primaire, à Rennes, pour avoir facturé leurs... Commenter

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... 3

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter