Hôpitaux : des gardes de Noël à 1 500 euros net les 24 heures

Hôpitaux : des gardes de Noël à 1 500 euros net les 24 heures

28.11.2014
  • 1417186558566982_IMG_142516_HR.jpg

Les remplacements de Noël seront rémunérateurs cette année encore. De nombreux hôpitaux proposent des offres à 1 500 euros net les 24 heures, pour trois dates : 24 décembre, 25 décembre, 1er janvier. « Logement et repas pris en charge. Frais de déplacements remboursés par la structure », précisent les annonces. Les centres hospitaliers intéressés sont situés aux quatre coins de France : Bourgogne, Aquitaine, Pays de la Loire, Centre, Midi-Pyrénées...

Ce tarif de 1 500 euros les 24 heures cible les urgentistes et les anesthésistes. C’était déjà le tarif en vigueur à Noël l’an dernier, observe Gilles Campebel, du cabinet de recrutement Prodie santé : « Chaque année, on est submergé d’appels à l’approche de Noël. Entre 300 et 350 hôpitaux français nous ont sollicités pour les fêtes. Il y a une forte demande sur la médecine d’urgence et l’anesthésie, deux spécialités pour lesquelles une petite prime est accordée par rapport à un jour ordinaire. »

Un regain de tension faute d’anticiper sur la période de congés

En dehors du 15 août et de Noël, la fourchette moyenne pour 24 heures aux urgences est comprise entre 1 100 et 1 200 euros. Un anesthésiste, toujours selon Prodie santé, empoche en moyenne 1 300 euros. « Trouver des candidats pendant les vacances scolaires est toujours difficile, reprend Gilles Campebel. Les hôpitaux qui s’y prennent le plus tôt sont les mieux servis. Mais la plupart naviguent à vue et n’anticipent pas sur les congés de leurs praticiens. Ils espèrent trouver une solution par eux-mêmes mais n’y parviennent pas, d’où le regain de tension en fin d’année. Notre service a un coût, c’est vrai, mais ridicule par rapport au salaire demandé par les médecins. »

Prodie santé, basé en Espagne, travaille en France sur 40 spécialités depuis 15 ans. Son activité augmente d’année en année. Il n’est pas rare que les recruteurs doivent imposer des limites aux médecins un peu trop exigeants. « Les médecins ont pour mot d’ordre de ne jamais repasser derrière nous pour faire monter les enchères. S’ils négocient en direct avec l’hôpital, c’est rédhibitoire, illustre Gilles Campebel. De même, certains ont abusé des frais de déplacement. Arrivant en grosse cylindrée, ils exigeaient une somme folle pour se faire indemniser les kilomètres en se basant sur le barème fiscal. Nous avons convenu avec nos clients un plafond de 200 euros maximum l’aller-retour, que le médecin vienne en voiture, en train ou en avion. »

Delphine Chardon
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 31 Commentaires
 
03.12.2014 à 17h13

« Etant anesthésiste et ayant du faire réparer ma dans 3 de 4 ans et 70 000 km dans le réseau Citroën pour un problème de turbo,mon véhicule ayant été immobilisé 5 jours pour a faire le diagnostic, co Lire la suite

Répondre
 
05.12.2014 à 13h36

« 1500 euros c'est le prix que paye par jour de travail ,d'un technicien (niveau bac +2) un CHU pour faire réparer un scanner ?
C'est en journée, en semaine et pour 8 h !!
je vous laisse juge de la co Lire la suite

Répondre
 
30.11.2014 à 18h33

« 62€50 de l'heure pour un tarif de
Nuit et un jour férié, c'est moins cher payé qu'un plombier ou un électricien ! Cela
Devrait être payé le double ! »

Répondre
 
01.12.2014 à 08h45

« C'est bien le cas... Pour donner 62,50 € net cela coûte au total entre charge patronales et salariales 120 €... CQFD ! »

Répondre
 
29.11.2014 à 18h18

« Alors que le secteur libéral va être en grève c'est pas 1500 euros qu'il faut mais le quadruple... et encore !
Après on ne s'étonnera plus des remplaçants qui demandent en MG 100% de leurs actes .. Lire la suite

Répondre
 
29.11.2014 à 11h05

« Un article intéressant qui permet de dire à peu près tout dans tous les sens. Ces jours sont effectivement humainement symboliques mais on ne perd pas un bras non-plus lorsqu'on doit les faire. Le p Lire la suite

Répondre
 
29.11.2014 à 10h08

« Ce qui est désespérant c'est que le "mercenariat " soit maintenant érigé en mode de gouvernance des hôpitaux
Pourquoi ces établissements n'arrivent t-ils pas à proposer à des titulaires des salaire Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter