Prix du Sovaldi : pour les associations, le compte n’y est pas

Prix du Sovaldi : pour les associations, le compte n’y est pas

21.11.2014
  • 1416591615565647_IMG_141889_HR.jpg

L’accord conclu le 19 novembre entre le laboratoire Gilead et le comité économique des produits de santé (CEPS) sur le prix du Sovaldi (qui passe de 56 000 à 41 000 euros pour trois mois de traitement) n’est pas du goût des associations de patients.

Elles continuent de réclamer une licence d’office, dispositif qui autorise le gouvernement à lancer la générication d’une molécule brevetée mais commercialisée à un prix anormalement élevé. L’octroi de cette licence doit être justifié par des motifs de santé publique.

Un risque de discrimination selon le CISS

« Les contribuables n’ont d’autre choix que d’accepter un prix aussi exorbitant qu’injustifié, destiné à rentabiliser une opération financière privée », accusent dans un communiqué commun SOS Hépatites, Médecins du monde et le collectif TRT-5.

Le collectif interassociatif sur la santé (CISS, usagers) alerte sur le risque de discrimination : « à ce prix-là, le traitement ne sera pas délivré à tout le monde et sera réservé aux cas les plus graves. Les autres devront se passer de traitement innovant, en attendant que leur situation s’aggrave ».

Les associations appellent Marisol Touraine à « saisir l’opportunité historique de la loi de santé pour enclencher une réforme structurelle des modalités de fixation des prix, permettant de garantir l’accès aux soins pour tous ». Le CISS ajoute que cette réforme devra prendre en compte « le coût réel du développement et de la fabrication » de ces produits.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
22.11.2014 à 14h26

« À écouter les associations, on pourrait aussi génériquer l'électricité, l'alimentation, les voitures, la musique, l'éducation, l'eau, les médecins, l'hôpital, etc. Bref: tout ce qui a un coût !
Ce q Lire la suite

Répondre
 
22.11.2014 à 09h41

« Le laboratoire peut aussi refuser de fournir le produit à la France !
Il faut une démarche européenne ! Le labo a acheté la molécule 8,7 milliards de dollars. Mais personne n'a rien dit. C'est la pr Lire la suite

Répondre
 
21.11.2014 à 23h04

« Je suis actuellement au Brésil ou le Ministère ici negocie avec Gilead le prix du traitement de 3 mois a 7000 €.
Il y a 1.5 millions de bresiliens atteints par l'hepatite C

Dr S Legros »

Répondre
 
21.11.2014 à 19h27

« Comme disait un confrère:
si je veux me faire de l'or en barre !
1) je mets sur le marché un médicament très cher,qui est très mauvais et je dis que c'est le produit du siècle !
2) je suis sûr que Lire la suite

Répondre
 
21.11.2014 à 22h54

« nul »

Répondre
 
22.11.2014 à 17h51

« Non "pas nul" DÉRANGEANT POUR CERTAINS ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... 1

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 56

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter