Le pape appelle les médecins italiens, dans certaines circonstances, à l’objection de conscience

Le pape appelle les médecins italiens, dans certaines circonstances, à l’objection de conscience

20.11.2014
  • 1416490288565159_IMG_141715_HR.jpg

Avortement, euthanasie et PMA relèvent d’une « fausse compassion », estime le pape, qui appelle les médecins italiens à aller « à contre-courant », « jusqu’à l’objection de conscience » dans certaines circonstances.

« Les possibilités de guérison physique, grâce aux progrès scientifiques et techniques, ont considérablement augmenté (…), néanmoins la capacité de prendre soin de la personne, surtout quand celle-ci est souffrante, fragile et sans défense, semble diminuer », a estimé le pape François, en s’adressant aux membres de l’Association des médecins catholiques italiens.

Fausse compassion

Le pape dénonce « une fausse compassion » qui, selon lui, « estime que favoriser l’avortement est aider la femme, que procurer l’euthanasie est un geste digne, que produire un enfant considéré comme un droit au lieu de l’accueillir comme un don, est une conquête scientifique ; tout comme utiliser des vies humaines comme des cobayes de laboratoire pour, présume-t-on, en sauver d’autres ».

Soulignant que « la vie humaine est toujours sacrée et toujours de qualité, et qu’il n’existe pas de vie humaine qualitativement plus significative qu’une autre, en vertu de moyens, droits, opportunités économiques et sociales jugés plus grands que d’autres », François a rappelé aux médecins italiens que « si le serment d’Hippocrate (les) engage à être toujours serviteurs de la vie, l’Evangile (les) pousse à aller plus loin : à aimer la personne malade toujours et à tout moment, surtout quand celle-ci a besoin d’attentions particulières ».

C’est pourquoi le pape « encourage » les praticiens à faire « des choix courageux et à contre-courant qui peuvent, dans certaines circonstances particulières, aller jusqu’à l’objection de conscience, avec toutes les conséquences sociales que ce genre de fidélité comporte ».

Euthanasie cachée

« Nous vivons une époque d’expérimentations avec la vie, a ajouté le pape à l’adresse des chercheurs. Mais nous l’expérimentons mal. Jouer avec la vie est un péché contre le Créateur, qui a créé les choses telles qu’elles sont. Dans la pensée antique comme dans la pensée moderne, le mot tuer veut dire la même chose », a martelé le souverain pontife, dénonçant la « culture du rejet », avec « tant de personnes âgées victimes d’une euthanasie cachée ».

S’exprimant dans la salle Paul VI du Vatican, François n’a pas, en revanche, évoqué la pilule contraceptive, dont son prédécesseur avait condamné l’usage dans l’encyclique « Humanae Vitae ». Le pape est attendu mardi prochain à Strasbourg, où il doit intervenir devant le Parlement européen puis au Conseil de l’Europe, pour une visite éclair de quelques heures. Sans doute reprendra-t-il ces thèmes en lien avec l’éthique médicale et les législations européennes.

Christian Delahaye
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
21.11.2014 à 14h08

« Très bien : interdisons l'avortement, supprimons l'AMP et poursuivons l'acharnement thérapeutique. »

Répondre
 
21.11.2014 à 21h22

« Et toc ! »

Répondre
 
21.11.2014 à 19h35

« Euh... Ce sont des médecins chrétiens dans des établissements chrétiens qui ont les premiers refusé l'acharnement thérapeutique et développé les soins palliatifs. »

Répondre
 
21.11.2014 à 12h45

« Une chose à la fois. Ne mélangeons pas tout.
Respectons la loi de 1905 de séparation des
églises et de l'État. »

Répondre
 
21.11.2014 à 19h38

« Pensez-vous que le respect de la laïcité doive conduire à interdire aux Églises d'avoir une parole publique sur les questions éthiques ? »

Répondre
 
21.11.2014 à 09h38

« Bravo Pape François »

Répondre
 
21.11.2014 à 08h49

« En France, la tendance actuelle est plutôt au grand n'importe quoi pourvu qu'il soit libertaire.
Et surtout surtout, ne jamais réfléchir aux conséquences, ça risquerait de faire mal à la tête.
Heure Lire la suite

Répondre
 
22.11.2014 à 11h52

« Le pape est tout à fait dans son rôle et je le suis totalement (bien que non croyante) dans l'idée que avoir un enfant n'est pas un droit . Un médecin peut toutefois considérer que la PMA pour un co Lire la suite

Répondre
 
21.11.2014 à 11h59

« Bien dit. »

Répondre
 
20.11.2014 à 21h02

« Voilà le véritable humanisme, à contre-courant de l'air du temps ! »

Répondre
 
20.11.2014 à 23h55

« +1 »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 12

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter