Crédit impôt recherche : l’appel du pied du G5 Santé à Geneviève Fioraso

Crédit impôt recherche : l’appel du pied du G5 Santé à Geneviève Fioraso

18.11.2014
  • 1416319351564410_IMG_141478_HR.jpg

Le crédit impôt recherche (CIR), qui permet aux laboratoires pharmaceutiques engageant des dépenses de recherche fondamentale de les déduire de leur impôt sous certaines conditions, a été au centre des discours inauguraux des 3es Rencontres du G5 Santé, ce mardi 18 novembre à Paris.

Saluant les efforts de Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la recherche, pour avoir défendu « ardemment » le principe du CIR, Marc de Garidel, patron du G5 Santé (qui représente les principaux laboratoires pharmaceutiques français), a insisté sur la nécessité de poursuivre sur cette voie.

« Le CIR permet aux laboratoires de rester présents sur le sol français. Il nous paraît important qu’avec Emmanuel Macron, vous continuiez à soutenir notre industrie face aux mesures court-termistes. »

Marc de Garidel faisait ici référence aux mesures d’économies sur le médicament inscrites dans le PLFSS 2015 qui, selon lui, entérinent le fait que « notre industrie est en récession pour la 4e année consécutive ».

« Nous tenons bon sur ce crédit impôt recherche, malgré les débats qui existent », a assuré Geneviève Fioraso.

Pour la secrétaire d’État à la Recherche, le CIR « est un choix gouvernemental clair et assumé ».

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
19.11.2014 à 09h15

« Pour une fois une bonne nouvelle : ça fait du bien ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter