Recours excessif aux césariennes programmées : la HAS veut améliorer la pertinence des soins

Recours excessif aux césariennes programmées : la HAS veut améliorer la pertinence des soins

14.11.2014
  • 1415956487563057_IMG_141124_HR.jpg

La Haute autorité de santé (HAS), le ministère de la Santé (DGOS) et la Fédération française des réseaux de santé en périnatalité ont dévoilé ce jeudi les premiers résultats d’une expérimentation sur la pertinence des césariennes programmées à terme (opération décidée à l’avance), menée en 2013/2014 dans 165 maternités volontaires de 14 régions.

La forte hétérogénéité des césariennes programmées à terme d’un établissement à l’autre (2 % à 20 %) est à l’origine de cette expérimentation. L’objectif est de réduire ces écarts qu’aucun indicateur démographique ou sanitaire ne justifie. Si les experts jugent qu’il n’y a pas de taux idéal, ils ne cachent pas que bon nombre de césariennes programmées seraient évitables.

Point prometteur : sur le nombre total de césariennes, les maternités engagées dans l’expérimentation programmaient 40,1 % de leurs opérations en 2011 (deux ans plus tard, ce pourcentage est tombé à 38,3 %).

Marges de progrès

L’expérimentation a en effet permis d’identifier plusieurs cas de figure où des césariennes programmées pourraient être évitées (premier enfant, grossesses gémellaires par exemple), à condition d’une information de la patiente dès les premiers mois de la grossesse et d’un processus de décision impliquant l’ensemble de l’équipe médicale (réseaux, sage-femme, médecin généraliste, gynécologue libéral).

Les situations de siège du fœtus et de macrosomie, repérables à l’échographie du troisième trimestre, laissent aussi deux mois à l’équipe médicale pour s’organiser afin de tenter un accouchement par voie basse.

Les établissements pourront trouver prochainement une recommandation, des outils d’analyse et des retours d’expériences incitatifs sur le site de la HAS.

Anne Bayle-Iniguez
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
15.11.2014 à 17h40

« Brave H.A.S,crois -tu que l'on amène son portable à 2500m d'altitude ?
Crois -tu que l'on à le temps de lire et de pratiquer sur place quand cela devient urgent à + de 2500M d’altitude ?
Moi je cro Lire la suite

Répondre
 
15.11.2014 à 08h56

« Je pense que c'est plutôt une bonne chose que la HAS établisse, avec la profession, une recommandation, nous observons de plus en plus de grossesses à risque, qui arrivent en salle de naissance sans Lire la suite

Répondre
 
15.11.2014 à 07h37

« La meilleure façon de faire baisser le nombre de césariennes est de retirer le principe de précaution de la constitution et de redonner aux médecins la possibilité de pratiquer leur art avec sérénit Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

En Bretagne, Benoît Hamon au chevet de praticiens et soignants surmenés

Hamon et Jean-Louis Even

Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a affiché ce mercredi sa volonté de réduire les inégalités en matière... Commenter

Coup d'envoi du sport sur ordonnance : « passer de 300 à 60 000 médecins prescripteurs », souhaite Valérie Fourneyron

Valérie Fourneyron

Près de cinq ans après sa mise en place « expérimentale » à Strasbourg, la prescription de Sport Santé sur Ordonnance (SSO) est devenue le... Commenter

Tarifs hospitaliers : les fédérations redoutent une contrainte financière « insoutenable »

hôpital

Mieux vaut prévenir que guérir : les tarifs officiels ne sont pas encore arbitrés mais l'ensemble des grandes fédérations hospitalières... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter