Le projet de loi de santé compte un adversaire de plus : l’Académie de médecine

Le projet de loi de santé compte un adversaire de plus : l’Académie de médecine

07.11.2014
  • 1415380060561892_IMG_140827_HR.jpg

L’Académie de médecine s’ajoute à la liste de plus en plus longue des professionnels mécontents de la politique de santé du gouvernement.

Sous la plume du Pr Michel Huguier, l’Académie exprime dans un récent rapport ses vives « réserves » sur le projet de loi de santé. Adopté en l’état, juge l’académicien, le texte « générera à court terme plus de dépenses que de bénéfices ».

Généraliser le ticket modérateur plutôt que le tiers payant

Deux expériences passées ont prouvé que la diminution du reste à charge pour les patients augmente la consommation médicale et son coût, argumente l’Académie. Ainsi, en 1960, la consultation a été mieux remboursée par décret. Trois ans après, le nombre d’actes avait augmenté de 37 %.

En lieu et place du tiers payant obligatoire, l’institution défend l’idée contraire d’une généralisation d’un ticket modérateur « d’ordre public », « pour responsabiliser chaque prestataire et lui faire prendre conscience du coût des soins qui lui sont prodigués ». Les personnes vivant sous le seuil de pauvreté en seraient exemptées.

Le DMP pour les patients chroniques : une fausse bonne idée

L’Académie craint qu’une absence d’exhaustivité du contenu du dossier médical partagé (DMP) à tous les professionnels « aille à l’encontre de son objectif », voire « entraîn[e] un risque pour le patient ». À l’inverse, l’exhaustivité pourrait prendre la forme d’un « empilement fastidieux » de données à la pertinence douteuse. Outre les problèmes techniques, l’Académie s’interroge sur l’intérêt d’ouvrir le DMP au patient, « la connaissance de certaines données pouvant lui être très préjudiciable ».

Côté économies, le DMP a déjà coûté « au moins 210 millions de 2004 à 2011 » plus « un demi-milliard en incluant les dossiers hospitaliers informatisés ». « Plutôt que de poursuivre cette expérience, on peut s’interroger sur l’intérêt qu’il y aurait à en faire l’économie », lâche l’Académie.

Trois raisons de dire non à l’infirmier clinicien

Très critique sur la création du métier d’infirmier clinicien, le Pr Huguier pointe « un problème de compétence », un risque de multiplication de recours en justice et une augmentation « certaine » des dépenses pour l’Assurance-maladie.

« Cette création [de métier, NDLR] déclenchera certainement des demandes similaires par d’autres catégories de paramédicaux », craint l’auteur du rapport.

Désertification : des mesures incitatives coûteuses

Le projet de loi prévoit la création de contrats types locaux destinés à réguler l’installation des professionnels de santé. Citant la Cour des comptes, l’Académie ne manque pas de rappeler que le dispositif de praticien territorial de médecine générale (PTMG) a coûté 24 millions d’euros pour un résultat pour le moins « modeste ».

Anne Bayle-Iniguez
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 21 Commentaires
 
09.11.2014 à 16h01

« L'académie de médecine ne fait que nous rappeler le bon sens, voire le bon sens clinique, celui qui connaît le colloque singulier médecin-patient, véritable médecine, institutionnelle ou en cabinet Lire la suite

Répondre
 
09.11.2014 à 12h06

« Il faut saluer les sages propos des Académiciens de la médecine. Mais il est à craindre qu'il ne restent lettre morte, car il s'agit, cette médecine, ni plus ni moins, que de la détruire, car trop Lire la suite

Répondre
 
09.11.2014 à 08h45

« Mais que valent des paroles de Sages devant celle d'un exécutif qui panique face à ses impératifs politique et économique du moment.
Il faudrait que des Sages aillent expliquer aux bureaucrates des Lire la suite

Répondre
 
08.11.2014 à 11h57

« " Le jeune homme est beau mais le vieillard est grand " a écrit V. Hugo. J'avoue préférer les doctes vieillards aux jeunes ignares teigneux qui ne signent jamais leurs écrits bilieux. Suis-je sénoph Lire la suite

Répondre
 
08.11.2014 à 09h35

« Médecin hospitalier, en même temps qu'économiste de la santé, en activité quoique riche d'une expérience solide dans ces deux domaines, je salue les propos du Pr Huguier et de l'Académie de Médecine Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Le Dr Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme

Cahuzac

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger, a été condamné jeudi à Paris à trois ans de prison... 9

La Guadeloupe inaugure un dispositif d'échocardiographie à distance, une première

Télé-échocardiographie d'île à île

Au CHU de Pointe-à-Pitre, les cardiologues ont le bras long, très long, suffisamment long pour traverser les 30 km de mer qui les séparent... 2

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter