Autotests VIH : un mode d’emploi avant la fin d’année

Autotests VIH : un mode d’emploi avant la fin d’année

23.10.2014
  • 1414054481556494_IMG_139202_HR.jpg

La mise en place de l’autotest VIH (ADVIH), annoncé par la ministre de la Santé, Marisol Touraine en novembre 2013, sera disponible en France fin 2014-début 2015.

Cette arrivée représente une étape importante dans l’évolution des méthodes de dépistage. Il sera délivré en pharmacie sans prescription médicale, il ne nécessitera pas d’instrumentalisation spécifique, ni l’intervention d’une tierce personne.

Une liste de questions/réponses

Toutefois, il subsiste des incertitudes quant à ses implications éthiques et juridiques, à l’étendue de son utilisation, de sa prise en charge, du traitement et de son impact sur les utilisateurs. Le conseil national du sida (CNS) et le comité consultatif national d’éthique (CCNE) ont rendu en mars 2013 un avis favorable mais prudent quant à l’utilisation de l’autotest. Celle-ci devra être associée à une information et un accompagnement adéquats.

Dans ce contexte, la direction générale de la santé a demandé à la Haute Autorité de la santé (HAS) un document d’informations destiné aux professionnels de santé et aux associations afin de leur permettre de répondre aux interrogations des utilisateurs potentiels d’ADVIH et les accompagner dans leur démarche de dépistage. Dans une note de cadrage, la HAS explique que le document reposera sur une revue de la littérature et sur la consultation d’un groupe d’une quinzaine d’experts pluridisciplinaire et multiprofessionnel (Institutions publiques, associations, organismes impliqués dans la lutte contre le VIH).

La HAS rendra compte du contexte concernant les ADVIH, des outils complémentaires dans la stratégie de dépistage de l’infection par le VIH et proposera une liste de questions/réponses sur les ADVIH qui pourront servir de support d’informations aux professionnels et associations.

Nouvelle évaluation de la stratégie de dépistage

Un délai de trois mois entre la validation de la note de cadrage par la commission d’évaluation économique et de santé publique (CEESP) et celle du document final est nécessaire. L’examen du document par la CEESP et par le Collège de la HAS ainsi que la validation est attendu pour décembre 2014. Dès lors, le document synthétisé, « Question & Réponses » sera diffusé aux professionnels de santé.

L’intégralité du document sera disponible sur internet, comme document complémentaire. L’information sur les autotests s’inscrit dans le cadre d’une réévalution de la stratégie de dépistage de l’infection par le VIH. L’intérêt d’une offre de dépistage systématique en population générale, la fréquence et les modalités de dépistage des populations à risque de même que la place des ADVIH seront réexaminés.

S. M.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le Dr Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme

Cahuzac

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger, a été condamné jeudi à Paris à trois ans de prison... 7

L'espérance de vie en recul en 2015 aux États-Unis, selon les CDC

Longévité

L'espérance de vie des Américains a reculé en 2015, une première depuis 1993 selon un rapport des autorités sanitaires américaines. Un... Commenter

La Guadeloupe inaugure un dispositif d'échocardiographie à distance, une première

Télé-échocardiographie d'île à île

Au CHU de Pointe-à-Pitre, les cardiologues ont le bras long, très long, suffisamment long pour traverser les 30 km de mer qui les séparent... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter