La pénurie médicale conduit à la suspension d’une maternité normande

La pénurie médicale conduit à la suspension d’une maternité normande

20.10.2014
  • 1413821475555866_IMG_139062_HR.jpg

L’Agence régionale de santé de Basse-Normandie suspend la maternité du centre hospitalier de la Côte fleurie, à Cricqueboeuf (Calvados), à compter de ce lundi, à 18 heures.

La décision est motivée par des « impératifs de sécurité ». Les effectifs médicaux ne sont pas aux normes. Il n’y a qu’un anesthésiste à temps partiel (il en faudrait au minimum trois à temps plein) et 1,5 équivalent temps plein en pédiatrie (il faudrait au minimum trois ETP). Un des trois gynécologues-obstétriciens en poste exerce à temps partiel, or les obstétriciens devraient eux-mêmes être à temps plein (trois ETP minimum).

L’intérim et les coups de main donnés par les hôpitaux alentour ne suffisent pas. « Le directeur de l’hôpital ne parvient plus à assurer le fonctionnement du tableau de garde », résume le directeur général adjoint de l’agence régionale de santé, Vincent Kauffmann.

Attirer quatre ou cinq PH dans une petite ville, une gageure

La suspension sera-t-elle suivie d’une réouverture ou d’un arrêt définitif des accouchements à Cricqueboeuf ? Tout dépend de la capacité de l’hôpital à recruter. En janvier dernier, la petite maternité de l’hôpital de Vire (Calvados), distante de 130 km, a définitivement fermé. Elle était confrontée au même problème de pénurie médicale.

La Basse-Normandie est l’une des régions de France les moins attractives aux yeux de certains spécialistes. Quatre postes d’anesthésistes-réanimateurs sur dix sont vacants au CHU de Caen. « Recruter quatre ou cinq médecins à l’hôpital de la Côte fleurie, c’est énorme. Nous ne pouvons pas prévoir l’avenir, mais la difficulté nous paraît difficilement surmontable aujourd’hui », observe sans grand optimisme le DGA de l’ARS.

À compter de ce lundi, les femmes enceintes seront réorientées vers la maternité de leur choix, à Lisieux, Le Havre ou Caen. Les consultations de gynécologie, de suivi de grossesse et d’après accouchement sont en revanche maintenues sur le site de la Côte fleurie.

D. Ch.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
21.10.2014 à 17h39

« On ne veut pas fermer des maternités minuscules comme Orthez, qui recrute une alcoolique avec les conséquences qu'on sait, on ferme des structures neuves et viables parce que personne ne s'est jamai Lire la suite

Répondre
 
21.10.2014 à 09h33

« gyneco-obst en pré retraite. Cette spécialité n'attire plus grand monde : pénibilité, les femmes accouchent même la nuit, les w-e , les jours féries, risques juridiques, assurances exorbitantes et Lire la suite

Répondre
 
21.10.2014 à 08h08

« Faut-il rappeler qu'il existe une clinique à Deauville ? Peut-on proposer la reprise du centre hospitalier de la côte fleurie par un groupe privé ? Ces centres hospitaliers de province bénéficient d Lire la suite

Répondre
 
21.10.2014 à 17h33

« Public ou privé, même combat pour trouver des gynécos et des anesthésistes qui veulent travailler la nuit le plus souvent en sous-effectifs. PUPH à la retraite, à 71 ans, je suis clinicien hospitali Lire la suite

Répondre
 
21.10.2014 à 03h35

« Bravo aux géniales et visionnaires générations de décideurs en matière de santé qui nous ont conduit vers cette pénurie savamment organisée de médecins généralistes et spécialistes, particulièremen Lire la suite

Répondre
 
20.10.2014 à 23h34

« Supprimer l'offre pour supprimer les soins !
Merci au numerus clausus ! »

Répondre
 
21.10.2014 à 13h36

« Par contre on risque avoir une A R S par canton ! »

Répondre
 
21.10.2014 à 10h37

« Tout a fait d'accord et comme le dit Sfr : ET C'EST PAS FINI !!!!!!!! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Santé au travail, médiateurs, coaching : comment Touraine veut « soigner les soignants » dans les hôpitaux

touraine

Attendu depuis des mois par la communauté hospitalière, le plan d'action du gouvernement visant à améliorer les conditions de travail des... 4

Vaccination par les pharmaciens, protection maternité : le budget de la Sécu définitivement adopté

vaccin ph

Le Parlement a adopté définitivement ce lundi, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, le PLFSS 2017 (projet de loi de financement de... Commenter

Le nombre de cancers a augmenté de 33 % entre 2005 et 2015 dans le monde

En 2015, 17,5 millions de cas de cancer ont été recensés dans le monde, ainsi que 8,7 millions de décès, selon la dernière édition du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter