Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève pour le 17 novembre

Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève pour le 17 novembre

17.10.2014
  • 1413539332555188_IMG_138891_HR.jpg

L’Intersyndicat national des internes (ISNI) a déposé jeudi soir un préavis de grève de 24 heures pour le lundi 17 novembre 2014 afin de dénoncer le blocage des discussions avec le ministère de la Santé sur la révision du temps de travail à l’hôpital.

En 2013, la France avait été mise en demeure par Bruxelles de se conformer au droit européen, qui impose un temps de travail hebdomadaire de 48 heures maximum. Selon une enquête nationale de l’ISNI réalisée en 2012, les internes français travaillent en moyenne 60 heures par semaine. Dans un cas sur cinq, le repos de sécurité pas respecté.

Les discussions menées depuis plus d’un an entre les internes et le gouvernement n’ont pas permis d’obtenir un consensus. Le ministère de la Santé a proposé de réduire de 11 à 10 demi-journées par semaine les obligations de service des internes et proposé une pause de 15 minutes par demi-journée de travail.

Transformer le samedi matin en garde

Mais ce projet est jugé « inapplicable et dangereux pour les internes », affirme l’ISNI. « On reproche au ministère de la Santé de n’avoir pas réfléchi à l’organisation des soins dans les services, explique Emanuel Loeb, président de l’ISNI. Leur seul but était de répondre à l’Europe quand bien même ce serait inapplicable sur les terrains de stage ». « Étant donné les effectifs, soit les hôpitaux sont capables de recruter facilement, soit il faudra fermer certains établissements », ajoute le chef de file des internes.

L’ISNI réclame depuis de longs mois que la semaine de travail soit fixée du lundi matin au vendredi soir et que le travail le samedi matin soit rémunéré comme une garde.

En juin, plusieurs syndicats d’internes avaient lancé une pétition qui a recueilli plus de 5 000 signatures d’internes de médecine et mis en ligne une vidéo pour expliquer leurs revendications.

Il y a quelques jours, les internes de médecine générale (ISNAR-IMG) s’étaient inquiétés du retard pris par la France pour se mettre en conformité avec le droit européen.

L’ISNAR-IMG estime toutefois que les discussions ont permis d'obtenir des avancées concrètes des conditions de travail qu'il convient d'appliquer sans délai : « La formation universitaire et personnelle sera sanctuarisée, assure le syndicat, les astreintes seront décomptées dans le temps de travail et bénéficieront enfin d’un repos de sécurité, le temps de travail sera géré par les autorités administratives et l’interne disposera de recours, notamment auprès de l’ARS, en cas de non respect de ces dispositions ».

Mise à jour : le 17/10/2014 à 17h45

Les internes ont reçu le soutien de @VieDeCarabin, étudiant en médecine et dessinateur.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 17 Commentaires
 
21.10.2014 à 13h01

« Bravo les jeunes, continuez, les vieux ( moi 60 ans, la gloire du premier concours 1972) on a travaillé comme des andouilles, le sacerdoce, la foi dans son métier, confiance dans les gouvernements Lire la suite

Répondre
 
18.10.2014 à 17h36

« Ami interne ne demande pas de travailler moins, demande qu'on te paye vraiment pour ce que tu fais. Tant que ton salaire est le plus petit (taux horaire) de l'hôpital, on peut, en plus de ton métier Lire la suite

Répondre
 
17.10.2014 à 21h05

« Beaucoup de confrères sont stupéfaits par le manque de maturité de ces jeunes médecins. Comment n'ont - ils pas encore compris que seules de de longues heures de travail pouvaient leur assurer une f Lire la suite

Répondre
 
18.10.2014 à 10h20

« Entièrement d'accord avec vous. Malheureusement la France est en train de prendre de plein fouet sa première "génération 35h" (et ce quelque soit le secteur d'activité). Merci et surtout BRAVO MARTI Lire la suite

Répondre
 
18.10.2014 à 13h43

« Moi je ne suis pas stupéfait, et j'approuve, l'état français moteur de l'union européenne n'est jamais fichu de respecter les lois qu 'il fait voter par ses sbires du parlement européen , cette farc Lire la suite

Répondre
 
17.10.2014 à 21h03

« Arf, mon grand oncle disait toujours "un piege a cons vaut mieux que deux tu l'auras ! "... Mais pas de découragement jeunes gens, en effet nous sommes bien dans une logique sadienne, mais ce n'est Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Malgré de « vives critiques », la FMF décide de rester partenaire de la convention

hamon

Moins d'un an après avoir été signataire surprise de la convention médicale en août, la Fédération des médecins de France (FMF), réunie... 4

Cellules, ADN, exosomes, des indices dans le sang à exploiterComment le matériel tumoral circulant peut révolutionner le cancer Abonné

cancer

La détection du matériel tumoral circulant ouvre de nouvelles perspectives pour une meilleure prise en charge des cancers, plus précoce,... Commenter

Un conflit médical dégénère et jette le discrédit sur un service de dermatologieAccusations publiques, harcèlement : le CHU de Besançon dans la tourmente Abonné

besancon

Ancien chef de service de dermatologie au CHU de Besançon, le Pr Philippe Humbert a dénoncé des maltraitances présumées envers d'anciens... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter