Repérer l’apathie au cours de la maladie d’Alzheimer

Repérer l’apathie au cours de la maladie d’Alzheimer

10.10.2014
  • 1412952036553247_IMG_138384_HR.jpg

Afin de ne pas confondre apathie et dépression, et en conséquence, de limiter les prescriptions inadaptées d’antidépresseurs, la Haute Autorité de santé (HAS) édite une nouvelle recommandation sur le repérage de l’apathie comme symptôme de la maladie d’Alzheimer.

Soixante pour cent des patients atteints de la maladie d’Alzheimer sont affectés par ce symptôme dont les principaux signes sont les suivants : perte ou baisse de motivation, perte d’initiatives, appauvrissement des activités sociales, désintérêt, émoussement affectif. Lorsque ces signes persistent au-delà de 4 semaines et s’opposent avec l’état antérieur du patient, la HAS recommande au médecin d’utiliser l’inventaire neuropsychiatrique qui évalue la fréquence et la sévérité de 12 symptômes au cours de la maladie d’Alzheimer.

Ne pas traiter comme une dépression

La HAS insiste sur la nécessité d’établir un diagnostic différentiel d’avec la dépression qui fait appel à d’autres symptômes comme le pessimisme, le sentiment de désespoir et la culpabilité.

Les approches non médicamenteuses (thérapies psycho-sociocognitives) et pharmacologiques qui consistent plutôt à éviter les traitements à risques d’effets secondaires favorisant l’apathie, sont à combiner.

Dr A. T.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
14.10.2014 à 10h16

« La H.A.S. a encore perdu une bonne occasion de se taire.
Ces cuistres ne connaissent rien en Psychiatrie. En outre, ils sont totalement vulnérables au lobbying (voir Autisme de l'enfance).
Psychiatr Lire la suite

Répondre
 
11.10.2014 à 22h22

« La HAS réécrit la médecine. la méthode est simple. On repère un groupe de symptôme très proches ; on en isole un et l'on décide unilatéralement que c'est un syndrome. Comme si l'apathie grecque ne v Lire la suite

Répondre
 
12.10.2014 à 01h50

« L'anosognosie est de mise en nos instances actuellement de façon dictatoriale alors ne perdons pas de notre temps en palabres à essayer de faire comprendre l'importance des diagnostics différentiels Lire la suite

Répondre
 
11.10.2014 à 18h54

« Prenez donc le temps de lire le texte intégral de l'H.A.S et vous y apprendrez que:
1 - " Le repérage de l'apathie doit être systématique chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer" donc Lire la suite

Répondre
 
11.10.2014 à 14h26

« Si on peut dire : cette chute tombe mal ! »

Répondre
 
11.10.2014 à 09h52

« La HAS a toujours des a priori à l'emporte-pièce : elle condamne de manière virulente pour adopter un an plus tard ! Et en dehors d'un syndrome dépressif caractérisé, l'apathie des personnes âgées d Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 36

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter