Réforme des retraites : les décrets pénibilité au « JO », les PH restent sur le quai

Réforme des retraites : les décrets pénibilité au « JO », les PH restent sur le quai

10.10.2014

Le compte personnel de prévention de la pénibilité, une des mesures phares de la réforme des retraites, sera mis en place au 1er janvier 2015, après la parution au « Journal Officiel » ce vendredi de plusieurs décrets signés par Marisol Touraine et François Rebsamen.

Le compte pénibilité permet une baisse de la durée de cotisation (pour obtenir le taux plein) pour les salariés employés sur des contrats de droit privé.

Le décret fixant la liste des facteurs de risques professionnels entrera en vigueur en deux temps, précisent les deux ministres dans un communiqué : au 1er janvier 2015 pour quatre facteurs (milieu hyperbare, travail de nuit entre minuit et 5 heures 120 nuits par an minimum, travail en équipes successives alternantes, travail répétitif) ; puis au 1er janvier 2016 pour les six autres facteurs (port de charges lourdes, postures pénibles, vibrations mécaniques, bruit, températures extrêmes, agents chimiques dangereux). Selon le gouvernement, « cette mesure de justice sociale profitera à près d’un million de salariés dès 2015, et trois millions dès 2016 ».

Concertation

Un temps appelés à participer à la concertation, les praticiens hospitaliers sont toujours exclus du dispositif. « Les PH ne travaillent que partiellement de nuit, mais ils devraient tout de même bénéficier du compte pénibilité pour les horaires alternés des gardes et astreintes », argumente le Dr Yves Rébufat, président du SNPHAR-E (Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes réanimateurs élargi), très mobilisé sur le sujet.

La création d’une mission parlementaire sur l’attractivité des carrières hospitalières, obtenu après la mobilisation des cinq intersyndicats de PH, et qui devrait se pencher sur la question de la pénibilité, fait espérer au syndicat une réouverture de la concertation sur le sujet.

A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
12.10.2014 à 06h13

« Quoiqu'en disent certains chirurgiens, les anesthésistes ne sont donc pas suffisamment pénibles... »

Répondre
 
19.11.2014 à 23h19

« T’inquiètes pas cela fera comme en RUSSIE,on n'en aura plus besoin pour opérer ! »

Répondre
 
10.10.2014 à 21h02

« Comment la SNPHAR ose-t-elle se mobiliser contre un gouvernement que ses adhérents ont soutenu en grande majorité ?? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manuel Valls : « La généralisation du tiers payant chez le médecin est indispensable »

valls

L'ancien Premier ministre assume : candidat à la primaire à gauche, il juge nécessaire de repenser les règles d'installation, veut... 65

Gare au risque cardiovasculaire pendant la vague de froid, prévient la Fédération française de cardiologie

froid

Alors que la vague de froid s'étend ce mercredi à la quasi-totalité de la France, les appels à la vigilance se multiplient. La Fédération... 3

Primaire à gauche : le comparatif des programmes

Primaire à gauche : le comparatif des programmes-0

Liberté d'installation, secteur II, déserts médicaux, santé publique, politique hospitalière...  « Le Quotidien » a décortiqué les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter