Le CIRC réaffirme le bien-fondé de l’éradication d’Helicobacter pylori dans la prévention du cancer gastrique

Le CIRC réaffirme le bien-fondé de l’éradication d’Helicobacter pylori dans la prévention du cancer gastrique

07.10.2014

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) vient de réaffirmer dans un rapport issu d’une réunion d’experts qui s’est tenue à Lyon en 2013 l’efficacité de la stratégie d’éradication de la bactérie Helicobacter pylori dans la prévention du cancer de l’estomac.

Le groupe de travail demande aux pays d’examiner la possibilité d’un dépistage de la bactérie en population générale, selon les priorités nationales de santé publique. Ces programmes ne pourront être implantés qu’avec une évaluation rigoureuse et scientifique de leur faisabilité et d’analyses coût efficacité pour éviter toutes conséquences délétères.

720 000 décès dans le monde

En 2012 , rappelle le CIRC, environ 1 million de nouveaux cas de cancers gastriques ont été diagnostiqués dans le monde et dans le même temps 720 000 décès lui ont été attribuables, dont la majorité survient sur le continent asiatique.

En Europe, et malgré une décroissance du taux d’incidence d’environ 2 % chaque année, le nombre de cancers gastriques risque à nouveau d’augmenter. Environ 78 % de ces cancers sont attribués à une infection chronique par la bactérie Helicobacter pylori, classée dès 1994 comme un carcinogène du groupe 1.

Le groupe de travail a estimé que le cancer gastrique représente une part importante de la santé globale et a donc recommandé à tous les pays de le considérer dans les programmes nationaux de lutte contre le cancer, de mener des études épidémiologiques sur la prévalence du portage d’Helicobacter pylori et d’identifier les sous-populations les plus à risque qui pourraient en premier bénéficier des traitements.

En France, l’Institut national du cancer (INCA) met à disposition des outils pour aider les médecins à devenir acteurs de la prévention des cancers de l’estomac, rappelant qu’en 2011, 6 438 cas ont été diagnostiqués sur le territoire national.

Dr Anne Teyssédou
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
08.10.2014 à 18h52

« Une fiche plus pratique et pragmatique que le document InCA: www.snfge.org/download/file/fid/286 »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
ROSP

ROSP : 7 000 euros par généraliste en 2016

Très attendue, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est versée ces jours-ci à près de 91 000 médecins libéraux au titre de 2016. La prime moyenne des seuls généralistes atteint 6 983 euros (+3,4 %). La CNAM dresse un bilan positif de ce système mais a programmé sa mue dans la nouvelle convention. Points noirs : la vaccination et certains dépistages. 3

Marisol Touraine appelle à voter « massivement » pour Emmanuel Macron

touraine

La ministre de la Santé est sortie de son silence à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche soir. « J’appelle les... Commenter

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... 6

Le Pen, la candidate qui ne promet « pas la lune » aux médecins et veut supprimer l'AME

le pen

Comme son père était parvenu à le faire en 2002, Marine Le Pen s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, où elle sera... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter