+11% de réclamations : la responsabilité civile des établissements plus souvent engagée en 2013

+11% de réclamations : la responsabilité civile des établissements plus souvent engagée en 2013

07.10.2014
  • 1412694718551984_IMG_138073_HR.jpg

Les établissements de santé ont reçu l’an passé 12 016 réclamations liées à des préjudices corporels et matériels pour un coût de 196,4 millions d’euros, selon le panorama 2013 du risque médical présenté ce mardi par l’assureur SHAM, qui revendique près de 9 000 sociétaires (établissements et professionnels de santé).

« Les réclamations ont augmenté de 11 % en 2013, soit bien plus que d’habitude, commente Dominique Godet, directeur général de SHAM. C’est la preuve du comportement du patient toujours plus exigeant, enclin à considérer le service médical comme un service avant tout. »

Plus de 190 millions d’euros de préjudices corporels

Le préjudice corporel concerne près de la moitié des réclamations (46,1 %) et représente la quasi-totalité du coût des sinistres, soit 193,1 millions d’euros. Ce type de réclamations a augmenté de 9 % par rapport à l’année précédente.

85,5 % des préjudices corporels sont liés à des accidents pour cause médicale (4 739 dossiers contre 4 551 en 2012) : un sur deux est lié aux soins infirmiers, médicaux ou chirurgicaux. Suivent les infections nosocomiales, les erreurs de diagnostics et d’intubation.

sham2.png

Plus d’un établissement sur deux responsable

Trois types de recours sont possibles : contentieux, en saisine de la commission de conciliation et d’indemnisation (CCI) ou à l’amiable.

Pour la première fois depuis 2006, la part des saisines de CCI sur le nombre total de réclamations est en baisse (38,7 % contre 42 % en 2012).

Un meilleur accueil à l’hôpital des patients et des familles, le développement des procédures à l’amiable et le nombre important de réclamations de faible gravité expliquent cette baisse, selon SHAMReste qu’un avis émis en CCI (18,8 %) sur cinq donne lieu à indemnisation de la part de l’assureur et/ou de l’office national d’indemnisation des accidents médicaux (ONIAM).

Devant les tribunaux administratifs et judiciaires, 628 des 1 096 décisions prises ont engagé la responsabilité des établissements en 2013, soit 57 % du total.

capture_4._p53.png

27 dossiers à plus d’un million d’euros

Sur l’ensemble des procédures de recours, plus d’un cas sur deux (55 %) n’a donné lieu à aucune indemnisation (rejet de la réclamation ou absence de poursuite). Un tiers (36 %) a donné suite à un règlement à l’amiable.

2013 est l’année la plus onéreuse de la décennie écoulée pour l’assureur. Le coût moyen des condamnations des juridictions administratives a fortement augmenté et s’élève à 256 746 euros. C’est près de 100 000 euros de plus que l’année précédente.

capture_2.p50.png

En cause, 27 condamnations qui ont coûté plus d’un million d’euros chacune, contre 17 en 2012. Elles portent pour la plupart sur des activités d’obstétrique (11 dossiers), la pédiatrie néonatale, l’orthopédie et la radiothérapie.

Ceci dit, 16 % des dossiers ayant donné lieu à une indemnisation seulement ont fait l’objet d’un règlement supérieur à 15 000 euros. Les affaires restantes se sont réglées à la quasi-totalité à l’amiable.

Dans un cas sur deux, les règlements à l’amiable ont été versés onze mois après réclamation.

A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
08.10.2014 à 15h41

« Hospitalisé en urgence le 15/19 en hôpital public pour un problème complexe qui aurait pu être fatal et rentré chez moi le 07/10, je suis passé successivement par 5 services spécialisés différents, Lire la suite

Répondre
 
08.10.2014 à 17h15

« "comme écrivent certains"
Gangrène
"Nous vous remercions pour ce que vous pourrez faire encore pour lui, car nous avons tout tenté et nous sommes arrivé au bout"
Donc nous vous le renvoyons ! C'est Lire la suite

Répondre
 
07.10.2014 à 22h57

« Ambiguïté dans l'article, l'Intubation ne serait pas un geste médical ou chirurgical ?
Et ne relèverait pas de l'erreur de diagnostic : une intubation œsophagienne ne peut pas être cataloguée comme Lire la suite

Répondre
 
07.10.2014 à 22h40

« Ce n'est pas demain que l'obstétrique va motiver les internes »

Répondre
 
07.10.2014 à 20h30

« À quand la responsabilisation des politiques ??? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le Dr Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme

Cahuzac

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger, a été condamné jeudi à Paris à trois ans de prison... 7

L'espérance de vie en recul en 2015 aux États-Unis, selon les CDC

Longévité

L'espérance de vie des Américains a reculé en 2015, une première depuis 1993 selon un rapport des autorités sanitaires américaines. Un... Commenter

La Guadeloupe inaugure un dispositif d'échocardiographie à distance, une première

Télé-échocardiographie d'île à île

Au CHU de Pointe-à-Pitre, les cardiologues ont le bras long, très long, suffisamment long pour traverser les 30 km de mer qui les séparent... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter