Dépistage du cancer du sein : Marisol Touraine veut un débat scientifique et une concertation citoyenne

Dépistage du cancer du sein : Marisol Touraine veut un débat scientifique et une concertation citoyenne

24.09.2014
  • 1411572911547901_IMG_136849_HR.jpg

La ministre de la Santé a donné aujourd’hui le coup d’envoi d’octobre rose, le mois du cancer du sein. Dix ans la généralisation du programme de dépistage organisé (DO), le constat est sans appel : la participation stagne autour de 52 % de la population cible. À cela s’ajoutent les 10 % des femmes bénéficiant d’un dépistage individuel - mammographies à la demande du médecin ou à l’initiative des patientes.

Depuis 10 ans, 150 000 cancers du sein ont toutefois été détectés grâce au dépistage organisé (plus de 16 000 dans l’année soit environ un tiers des cancers du sein diagnostiqués en France, et 50 % des cancers diagnostiqués dans la population ciblée par le DO).

Inclure les femmes à niveau de risque élevé et très élevé

L’impact du programme sur la réduction de la mortalité est estimé entre 15 et 21 % - soit entre 100 et 300 décès par cancer du sein évités pour 100 000 femmes. Reste, comme l’a fait observer le Pr Agnès Buzyn, présidente de l’Institut national du cancer (INCa), 20 % des femmes ne sont pas concernées par le dépistage organisé et notamment les femmes à risque élevé (antécédent personnel ou familiaux) qui font l’objet d’un suivi spécifique (recommandation de la HAS de mai 2014) et les femmes à risque très élevé (porteuses d’une mutation génétique BRCA1 ou 2). « Leur suivi est hétérogène et dépend de la filière de soins dans laquelle elles sont prises en charge », a souligné le Pr Buzyn.

« Nous devons améliorer l’efficience du dépistage organisé », a déclaré la ministre. Cet objectif est d’ailleurs inscrit dans le Plan cancer 3 tout comme la personnalisation du dépistage ou la lutte contre les inégalités d’accès et de recours au dépistage.

Des pop-up sur les dossiers patients

La nouvelle campagne 2014, se veut un appel à la mobilisation. Elle s’adresse non seulement aux femmes de 50 à 74 ans ne présentant pas de facteur de risque particulier mais aussi et pour la première fois, aux femmes les plus à risque. « À travers le médecin traitant, chaque femme doit se voir proposer la modalité et de suivi la plus adaptée à son niveau de risque », a rappelé Marisol Touraine. Des documents et ressources sont disponibles à l’intention des médecins généralistes et des gynécologues sur le site de l’INCa (www.e-cancer.fr). Du 6 au 31 octobre, une fenêtre pop-up se déclenchera à l’ouverture des dossiers des patientes de 50 - 74 ans, invitant le médecin à dialoguer avec leur patiente sur le sujet du dépistage.

Le dispositif grand public (spots radio, affichette, brochure...) proposera aux femmes concernées une information complète sur le dépistage du cancer du sein, ses avantages et ses limites, et sur les modalités adaptées à leur situation. « Une information loyale », a insisté Marisol Touraine qui n’élude ni le sur-diagnostic (10 à 20 % des cancers détectés) ni le risque de cancer radio-induit (1 à 20 décès pour 1 000 femmes dépistées), ni la possibilité de survenue d’un cancer radio-induit (2 pour 1 000 femmes dépistées).

Mais la ministre de la Santé souhaite aller plus loin. « Notre politique de dépistage du cancer du sein doit évoluer pour répondre aux objectifs du Plan Cancer 3. Il s’agit, surtout, de mieux prendre en compte les besoins et les attentes des femmes », a-t-elle affirmé. Dans les prochains mois, et pour les 2 ans à venir, la ministre souhaite organiser, sur ce thème, « un débat scientifique et une concertation citoyenne ».

* Organisée par le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, et l’Institut national du cancer (INCa), en partenariat avec l’Assurance maladie (CNAMTS), la Mutualité sociale agricole (MSA) et le Régime social des indépendants (RSI)

Dr Lydia Archimède
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
25.09.2014 à 12h39

« Cancer du sein radio induit 2 pour 1000 cancer du sein dépisté
100 a 300 pour 100000. Où est l'erreur ? »

Répondre
 
25.09.2014 à 12h13

« Le décès par cancer radio induit n'est pas de 2 pour 1000 mais 1 pour 10000.
source : potential risk and benefits of mammograms. Dr Kerlikowske. traduction sur gyneweb »

Répondre
 
28.09.2014 à 08h26

« Futile »

Répondre
 
26.09.2014 à 13h16

« "fût-elle" »

Répondre
 
25.09.2014 à 10h48

« Pourquoi arrêt du dépistage à 74 ans ? C'est scientifique? Plus de risque ou quoi ? ou plus de sous pour les vieux ?
Médecin retraitée en bonne santé et qui-souhaite-le-rester. Auteur de "Vivre minc Lire la suite

Répondre
 
28.09.2014 à 08h28

« Les françaises vivent 80 ans. Il est donc jugé inutile de dépister un cancer à 76 ans. »

Répondre
 
24.09.2014 à 20h56

« Comme souvent dans les décisions émanant des ministères, l'émotion prime sur la réalité scientifique. Les études réalisées en Europe du Nord dans les pays scandinaves ont démontré l'inefficacité du Lire la suite

Répondre
 
24.09.2014 à 20h09

« "citoyen/citoyenne" est un nom, pas un adjectif ! ras-le-bol de ce baragouin de "politocards" ! On détourne le sens des mots, on manipule les gens, ça va ensemble... »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 12

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter