La taille de la pupille prédit la justesse du choix lors d’une prise de décision

La taille de la pupille prédit la justesse du choix lors d’une prise de décision

19.09.2014
  • 1411139683546223_IMG_136412_HR.jpg

Certains jours de shopping sont pires que d’autres. Parfois, l’achat semble être incontournable et s’impose sans l’ombre d’une hésitation, parfois les atermoiements sur la forme, la taille ou la couleur n’en finissent pas, au point de faire quitter le magasin sans rien dans sa besace dans les situations les plus critiques. Les collections manquent-elles de style et/ou de constance au fil des modes ? L’hypothèse ne peut être écartée mais n’est sans doute pas prévalente sur l’état d’esprit dans lequel se trouve l’acheteur potentiel qui arpente les allées des magasins. Comme le montre une étude publiée dans PloS Computational Biology, pour prendre une bonne décision, il faut être réactif, « éveillé », mais pas trop. Et cela pourrait se mesurer au fond des yeux.

L’étude menée par une équipe néerlandaise a consisté à mesurer la taille de la pupille chez 26 volontaires puis à leur demander dans quelle direction se déplaçait un nuage de points. La taille de la pupille est connue pour être un très bon marqueur de l’état d’éveil et de vigilance. Les chercheurs de l’université de Leiden ont constaté que plus elle était large, plus le sujet allait hésiter, se tromper et revenir sur son choix. Un état « d’hyperactivité » s’est ainsi révélé être contre-productif.

Pour le Dr Peter Murphy, l’auteur principal : « Les chercheurs savent depuis longtemps que la précision et la fiabilité des décisions prises au quotidien sont extrêmement variables d’une personne à l’autre et d’un moment à l’autre, mais nous en savons très peu sur les raisons d’une telle variabilité. Dans cette étude, nous avons montré qu la manière dont une personne va être fiable pour une décision simple comme un mouvement peut être anticipé en mesurant simplement la taille de la pupille. Notre étude suggère que la fiabilité avec laquelle un individu prend une décision (...) pourrait être déterminée à la volée. »

PLOS Computational Biology, publié en ligne le 18 septembre 2014

Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Parité dans les Ordres : une ordonnance précise la posologie, un défi pour le CNOM

ordre

Une ordonnance publiée ce 17 février au « Journal officiel » précise les dispositions législatives adoptées depuis un peu plus deux ans,... 15

L’espoir de la vitamine B3 (nicotinamide) dans le glaucome, un effet neuroprotecteur remarquable chez la souris

glaucome

« Tous les traitements du glaucome approuvés à ce jour reposent sur l’abaissement de la pression intra-oculaire. Notre étude montre que le n... Commenter

Décès de patientes traitées par docétaxel, le générique du laboratoire Accord dans le collimateur

ansm

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) informe, dans un courrier adressé aux professionnels de santé,... 28

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter