Une journée sans professions libérales le 30 septembre contre le projet de loi « croissance »

Une journée sans professions libérales le 30 septembre contre le projet de loi « croissance »

12.09.2014
  • 1410523922543819_IMG_135750_HR.jpg

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) a annoncé ce vendredi une journée morte le 30 septembre contre le projet de loi « croissance et pouvoir d’achat », visant à réformer les professions réglementées. La décision d’une « journée sans professions libérales » a été prise hier soir en conseil national extraordinaire.

L’UNAPL, qui représente 62 organisations des secteurs de la santé, du droit, des techniques et du cadre de vie, s’oppose catégoriquement à cette réforme. Ce texte s’attaque au monopole officinal, demande 1,4 milliard d’euros d’économies supplémentaires aux biologistes et prévoit d’autoriser la prescription de lunettes par des opticiens et des optométristes.

Lobbying et mass-tweets

Une mesure fait l’unanimité contre elle : l’ouverture du capital des sociétés d’exercice libéral (SEL) à des investisseurs étrangers susceptible d’entraîner une perte d’indépendance professionnelle. « Les fonds de pension américains peuvent très bien demain devenir actionnaires majoritaires de cabinets de professions libérales en France. C’est de l’ultra-libéralisme », affirme le Dr Michel Chassang, président de l’UNAPL. La méthode du gouvernement et l’absence de concertation ne passent pas.

« Le gouvernement veut légiférer par ordonnances et fait tout pour éviter un débat démocratique et transparent », poursuit le médecin.

Le Dr Chassang doit rencontrer le 26 septembre le nouveau ministre de l’Économie Emmanuel Macron pour évoquer ce dossier.

L’UNAPL se dit en ordre de bataille pour faire plier le gouvernement. Elle s’apprête à lancer une pétition nationale en ligne contre le projet de loi, rencontrera parlementaires et élus locaux pour les sensibiliser aux « dangers » de ce texte et sera très active sur le réseau Twitter. « Il y aura des actions plus dures par la suite si ça ne suffit pas à modifier la situation », avertit le Dr Chassang.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 15 Commentaires
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

A Saint-Ouen, le dernier et vibrant hommage de François Hollande à l'hôpital public

hollande

« C'est probablement la dernière intervention que je fais sur la santé. » Ce mercredi, François Hollande s'est rendu à Saint-Ouen (Seine-Sai... 1

La FDA confirme le risque de réactivation de l'hépatite B après traitement contre l'hépatite C chez les patients coïnfectés

HEP C

S'appuyant sur une série de 29 patients, publiée le 25 avril dans les « Annals of Internal Medicine », le système de report des événements... Commenter

Campagne sauvage anti-IVG dans le métro parisien, la RATP porte plainte 

metro ivg

Dans la nuit de mardi à mercredi, des affiches anti-IVG ont été placées de manière illégale dans les emplacements réservés à la publicité à... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter