Formation : internes et chefs inquiets des difficultés pour finir leur cursus

Formation : internes et chefs inquiets des difficultés pour finir leur cursus

08.09.2014
  • 1410191557541979_IMG_135312_HR.jpg

Les Intersyndicats nationaux des internes (ISNI) et des chefs de clinique et assistants (ISNCCA) s’inquiètent des difficultés rencontrées par un nombre croissant de futurs médecins pour terminer leur formation.

Ils dénoncent une « politique en demi-teinte » après la parution d’une instruction ministérielle fixant la reconduction de seulement 200 postes d’assistants spécialistes des hôpitaux pour l’année universitaire 2014-2015. Le post-internat est nécessaire pour achever la maquette dans certaines spécialités chirurgicales et médicales, mais les postes de chefs de clinique (3 600) et d’assistants manquent.

« Le nombre de postes attribués ne suit toujours pas l’augmentation importante du nombre d’internes et ne permet malheureusement pas de répondre à cet effet cohorte », affirment l’ISNI et l’ISNCCA.

Résultat : « De nombreux internes en fin de cursus se retrouvent aujourd’hui dans des impasses, sans solution de post-internat, adoptant des solutions précaires (comme la médaille d’or qui permet de prolonger d’un an l’internat) ou inadaptées (comme l’année-recherche). »

Pour une affectation transparente

En province, plusieurs dizaines de jeunes praticiens se trouvent en difficulté dans chaque région, affirme Florence de Rohan-Chabot, présidente de l’ISNCCA.

Internes et chefs voudraient faire converger les différents statuts de post-internat. L’ISNI et l’ISNCCA déplorent la parution tardive de cette instruction mi-août, trois mois avant la date de prise de fonction des jeunes professionnels.

Les deux syndicats réclament plus de transparence dans les affectations. « On est dans un système de cooptation, l’attribution des "post-internat" est parfois très opaque, affirme Emanuel Loeb, président de l’ISNI. Il faut s’assurer que tous les internes qui en ont besoin pourront obtenir un poste. »

Un groupe de travail interministériel planche depuis plusieurs mois sur une refonte du 3e cycle et du post-internat. Pour mettre fin à cet embouteillage en fin de cursus, il a récemment proposé de créer une phase de mise en responsabilisation (exercice en semi-autonomie) en fin d’internat mais les pouvoirs publics tardent à rendre leur arbitrage.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 29 Commentaires
 
13.09.2014 à 20h54

« Le contexte présent est sans doute différent mais il y a 40 ans cette inquiétude existait déjà.
Les médecins étrangers sont 1 grande économie mais dans certains pays d'Afrique francophone instables Lire la suite

Répondre
 
12.09.2014 à 23h07

« Précisons une chose : le poste de CCA en chirurgie est un complément de FORMATION indispensable, avant d'être un accès au secteur 2. »

Répondre
 
09.09.2014 à 19h17

« Mais de toutes façons Marisol va sournoisement étanler le secteur 2, vile tiers payant généralisé et les mutuelles obligatoires...On dérive vers un système soivétique à cause d'une idéologie stupide Lire la suite

Répondre
 
09.09.2014 à 10h40

« Si il y a besoin de poursuivre la formation, elle peut se faire par d'autres moyens y compris avec un statut de PH. Ouvrir plus de postes de chefs et d'assistants ne résoudra en rien les problèmes d Lire la suite

Répondre
 
11.09.2014 à 06h58

« Peut-être faudrait -il arrêter davantage le "COUCOUNING " en 3éme cycle des études médicales bien entretenu par les autorités de tutelle , et surtout dénoncé par les internes et C.C.A eux même ! Cec Lire la suite

Répondre
 
09.09.2014 à 07h16

« Incroyable...! Le Pouvoir tape sur tout ce qui vit encore...!

Solidarité avec nos jeunes ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du col de l'utérus : le frottis permet d'éviter 9 cas sur 10

FROTTIS

« Grâce au frottis de dépistage, le cancer du col de l’utérus peut être évité dans 9 cas sur 10 », rappelle l'Institut national du cancer (I... 2

Hamon et Valls, deux candidats qui bousculent les médecins libéraux

hamon valls

Benoît Hamon a créé la surprise ce dimanche en remportant avec 36,3 % des voix le premier tour de la primaire à gauche devant l'ex-Premier... 15

Des files d'attente quatre jours par an pour prendre rendez-vousSous le feu des critiques, un ophtalmo gardois défend sa méthode Abonné

Le Dr Thierry Bangil, ophtalmologue à Pont-Saint-Esprit, organise une fois par trimestre une prise de rendez-vous pour le renouvellement de... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter